Faits divers – Justice

Le tribunal administratif ordonne l'évacuation de la Maison de la Nature de Romans

France Bleu Drôme-Ardèche lundi 16 mars 2015 à 20:52

Le tribunal administratif de Grenoble, décembre 2013.
Le tribunal administratif de Grenoble, décembre 2013. © Stéphane Milhomme - Radio France

Les occupants de la maison de la nature à Romans sur Isère dans la Drôme doivent quitter les lieux. C'est une décision du tribunal administratif de Grenoble ce lundi. Mercredi prochain, si les occupants ne sont pas partis, il devront payer 100 euros par jour et le recours à la force publique pourra être demandé pour libérer la maison de la nature.

La maison de la nature à Romans sur Isère doit être évacuée. Le tribunal administratif donne raison à la maire divers droite Marie Helene Thoraval. L'élue avait déposé une requête pour faire expulser les opposants. Cela fait un peu plus de 15 jours maintenant que la maison de la nature et de l'environnement est occupée illégalement. Les manifestants dénoncent le projet de la municipalité qui veut transformer cette bâtisse au bord de l'Isère en hôtel et restaurant haut de gamme.

Une poignée d'hommes et de femmes reste opposée au projet de la ville. La municipalité est propriétaire des locaux. Depuis des années, plusieurs associations étaient logées là. Mais en décembre la maire a décidé de les reloger ailleurs. Ce qui a été fait. Toutes les associations sont installées dans de nouveaux bâtiments depuis le 28 février.

La porte de la Maison de la nature et de l'environnement de Romans, barricadée par ses occupants - Radio France
La porte de la Maison de la nature et de l'environnement de Romans, barricadée par ses occupants © Radio France - Marc Podevin
La ville veut maintenant récupérer cette maison pour en faire un hôtel et restaurant de luxe. C'est cela que refusent cette dizaine d'hommes et de femmes. Mais ce lundi après midi la Justice administrative a donc tranché : ils occupent ce bâtiment sans droit ni titre et donc de manière illegale. Et il y a d'après le juge des problèmes de sécurité.

Une expertise de septembre dernier a mis en évidence que la maison était délabrée. Le tribunal a estimé qu'il y avait donc urgence. Les occupants n' ont que  48 heures pour s'en aller. Si mercredi à 17 heures ils sont toujours là, ils devront payer 100 euros par jour d'occupation supplémentaire et la ville de Romans pourra demander le recours à la force publique ; en clair, faire appel à la Police pour les expulser de force.  

A LIRE AUSSI :

Romans-sur-Isère : l'occupation de la Maison de la nature entre dans sa deuxième semaine

 

[Polémique autour de la "maison de la résistance"](http://www.francebleu.fr/infos/polemique-autour-de-la-maison-de-la-resistance-2186467 "Polémique autour de la "maison de la résistance" ")

 

Le tribunal administratif ordonne l'évacuation de la Maison de la Nature de Romans