Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le tribunal autorise l'association Mains d’oeuvres à réintégrer ses locaux à Saint-Ouen

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'association Mains d’œuvres, expulsée en octobre dernier de ses locaux à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), sur demande du maire, va pouvoir réintégrer les lieux après autorisation du tribunal rendue ce 15 janvier.

Rassemblement devant l'hôtel de ville de Saint-Ouen le 12 octobre 2019 contre l'expulsion de Mains d’Œuvres
Rassemblement devant l'hôtel de ville de Saint-Ouen le 12 octobre 2019 contre l'expulsion de Mains d’Œuvres © Maxppp - Maxppp

Saint-Ouen, France

Une victoire pour Mains d’œuvres à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Expulsée en octobre dernier de son bâtiment historique, sur demande de la mairie, l'association culturelle avait décidé d'attaquer cette décision en justice pour "vice de forme".

Réintégration des lieux pendant 18 mois

Le tribunal de grande instance de Bobigny lui a donné raison ce mercredi 15 janvier. Il l'autorise à réintégrer (dans les 72 heures) ses locaux de la rue Charles-Garnier, près du marché aux Puces, pour une période de dix-huit mois. Le centre culturel espère d'ici là régulariser sa situation pour obtenir un nouveau bail.

L'expulsion de Mains d’œuvres, un lieu reconnu depuis des années pour son offre culturelle, ses concerts, spectacles dans la ville (et au-delà) et qui accueille plus de 200 artistes, avait provoqué un élan de solidarité et de mobilisation. Le ministre de la Culture en personne avait réagit en proposant une médiation entre les dirigeants de l'association et la mairie.

Un rassemblement ce mercredi soir 

La ville de Saint-Ouen dirigée par le maire (UDI) William Delannoy, justifiait cette expulsion par un différend autour du "non-renouvellement du bail" et sa volonté de reprendre les lieux pour y construire le futur conservatoire municipal. Pour le moment, la municipalité n'a pas encore réagi à cette décision du tribunal.

Mains d’œuvres appelle tous ses soutiens à se rassembler devant ses locaux de la rue Charles Garnier ce mercredi à 18 heures pour célébrer cette victoire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu