Faits divers – Justice

Le tribunal confirme l'interdiction de la conférence de Hani Ramadan

Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère et France Bleu mardi 20 septembre 2016 à 11:29

Hani Ramadan interdit de conférence à Nîmes
Hani Ramadan interdit de conférence à Nîmes © Maxppp - Maxxppp

Le tribunal administratif de Nîmes a validé ce lundi l'arrêté pris par la municipalité vendredi pour interdire la conférence de Hani Ramadan dans le quartier Valdegour. Les propos du frère de Tariq Ramadan ont récemment choqué l'opinion, il s'est notamment prononcé en faveur de la lapidation.

La conférence de Hani Ramadan à Nîmes à la mosquée de Valdegour reste interdite. Le tribunal administratif a validé ce lundi l'arrêté pris par Franck Proust, maire de Nîmes par intérim. La conférence devait se tenir samedi dernier mais vendredi le maire a décidé de prendre un arrêté, face à cette décision l'association Imanopaix qui s'occupe de la gestion de la mosquée a saisi le tribunal, et la requête a été rejetée ce lundi. Hani Ramadan ne viendra pas à Nîmes.

La femme sans voile est comme une pièce de deux euros, elle passe d'une main à l'autre - Hani Ramadan

Ce qui a poussé Franck Proust à prendre l'arrêté ce sont les propos de Hani Ramadan tenus dans une école suisse: "La femme sans voile est comme une pièce de deux euros...elle passe d'une main à l'autre..."La lapidation constitue une punition, mais aussi une forme de purification..."  Des propos que le maire par intérim Franck Proust qualifient "d'inadmissibles" sur France Bleu Gard-Lozère_.
_

Les vrais musulmans ne défendent pas ce genre de choses - Franck Proust, maire de Nîmes par intérim

Franck Proust le maire de Nîmes par intérim

Mais la décision du tribunal administratif ne convient pas à Nordine Essadik, le président du conseil d'administration de la mosquée nîmoise "lumière et piété". C'est remettre en cause la liberté d'expression selon lui. Il estime que la décision a été prise en raison de la confession musulmane de Hani Ramadan.

Il y a deux justices, on n'est pas égaux - Nordine Essadik

Nordine Essadik, président du conseil d'administration de la mosquée nîmoise "lumière et piété

Le conseil d'administration de la mosquée se donne 15 jours pour examiner le dossier et fixer une position : une éventuelle nouvelle action en justice ou nouvelle invitation à Hani Ramadan.