Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le Tribunal de Guéret condamne un homme à 12 mois de prison ferme pour violences conjugales

-
Par , France Bleu Creuse

Un homme de 35 ans a été condamné ce lundi à 12 mois de prison ferme pour avoir maltraité sa femme. Il s'agit d'un multirécidiviste des violences conjugales.

le tribunal de Guéret
le tribunal de Guéret © Radio France - Sophie Peretti

Guéret, France

La condamnation peut paraître lourde au regard des faits reprochés. Cet homme de 35 ans a été reconnu coupable d'avoir pincé très fortement sa compagne à Sainte-Feyre à la fin du mois d'août. Assez fortement pour lui laisser sur le bras un hématome de 8 cm sur 8. Mais ces 12 mois de prison ferme ne se comprennent qu'en regardant le CV judiciaire de ce multirécidiviste des violences conjugales. 

Il a déjà été condamné à cinq reprises pour violences conjugales. Il sortait d'ailleurs à peine d'un an de prison pour avoir frappé cette même femme qu'il a maltraitée à Sainte-Feyre. On comprend à l'audience que les faits reprochés sont bien plus graves à l'époque qu'un simple pincement, même violent. L'affaire avait été jugée par le tribunal de Limoges qui avait aussi prononcé l'interdiction de rencontrer son ex-compagne et de séjourner à Guéret. 

Pourtant, à la sortie de prison, cette ex-compagne attend devant les portes, elle pense qu'il a changé. Pour son avocate, elle présente un "symptôme des femmes battues". Elle n'arrive pas "à se détacher, à lui dire non".

La mère écrit à la justice

Ils reprennent brièvement leur vie de couple, mais très vite les disputes recommencent. La mère de cette femme, en apprenant qu'elle fréquente de nouveau son ancien conjoint violent, écrit à la justice. 

Le revoilà donc devant le tribunal. Il explique d'une voix mal assurée que "cette fille coule dans [ses] veines", qu'il ne lui a pas fait mal cette fois-ci, que l'hématome vient en réalité de son travail d'aide-soignante. 

Il ne convaincra pas le tribunal qui le déclare coupable de violences conjugales. Il est par contre relaxé pour les faits de menaces, qui n'ont pu être prouvés. Il écope de 12 mois de prison ferme et six mois de prison avec sursis provenant d'une autre condamnation sont révoqués, il devra donc passer 18 mois au total en prison

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu