Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le tribunal de Guéret doit dire à qui appartenait "la voiture la plus chère au monde"

mercredi 6 juin 2018 à 21:13 Par Olivier Estran, France Bleu Creuse

La justice creusoise doit trancher ce jeudi une question d’héritage pas banale, celle d'une des voitures les plus chères au monde : une Ferrari 250 GTO, vendue 38 millions d'euros, l'une des pièces de l'incroyable collection de Pierre Bardinon, le créateur du circuit du Mas-du-Clos, près d'Aubusson.

La Ferrari 250 GTO n'a été construite qu'à 36 exemplaires
La Ferrari 250 GTO n'a été construite qu'à 36 exemplaires © Maxppp - PHOTO EPA/ADRIAN DENNIS

Creuse, France

A qui appartient, ou plutôt appartenait, une des voitures les plus chères au monde ? Voila la question que doit trancher le tribunal de Gueret ! La justice creusoise se penche ce jeudi sur l'histoire d'une Ferrari 250 GTO  vendue 38 millions d'euros.  C'est une des pièces de l'incroyable collection de Pierre Bardinon, le créateur du circuit du Mas-du-Clos, près d'Aubusson. 

La Joconde des Ferrari

Cette voiture n'a été construite qu'à 36 exemplaires, et il n'en existe que 3 pour le millésime 1964. Les spécialistes la décrivent comme la "Joconde des Ferrari". L'une d'entre elle dormait tout près d'Aubusson. C'était une des pièces maîtresses de la collection de Pierre Bardinon, industriel et amateur avisé.

En avril 2014, deux ans après la mort de son père, Patrick Bardinon décide de vendre cette voiture: il la sort du garage et la cède 46 millions de dollars, soit 38 millions d'euros à un richissime Taïwanais, installé à New York. Jamais une voiture n'a atteint à cette époque un tel prix ! 

Abus de confiance ?

Patrick estime que la voiture lui appartient. Il assure que son père lui en a fait cadeau de son vivant. D'ailleurs la carte grise est à son nom. Son frère Jean-François et sa soeur Anne ne sont pas d'accord. Ils affirment que leur père avait coutume d’établir les cartes grises indifféremment au nom de ses enfants et que cette voiture fait bien  partie d'un héritage commun. Ils attaquent leur frère en justice pour "abus de confiance." 

La magnifique GTO ne reviendra pas en France , mais le frère et la sœur réclament leur part de la vente. Arrondi avec les intérêts, ça fait près de 17 millions d'euros chacun. Du jamais vu au tribunal de Guéret.

Chaque partie a prévu de faire citer de nombreux témoins. L'affaire devrait prendre la journée, et le jugement sera sans doute mis en délibéré.

La plus belle collection de Ferrari au monde

Quant au reste de la collection, elle a été mise sous séquestre selon M° Philippe Lefaure, avocat de Jean-François Bardinon. Toutes les voitures sont immobilisées en attendant le règlement de la succession. Il y a là, à quelques kilomètres d'Aubusson , ce qui serait la plus belle collection de Ferrari au monde

Le compliment vient du créateur de la marque lui-même : cité dans un article du Monde du 2 fevrier 2015 , Enzo Ferrari s'explique sur l'absence de collection de modèles sportifs au musée Maranello en Italie et déclare "pas besoin: Bardinon l'a fait pour moi !"  

La vingtaine de voitures encore présentes en Creuse est estimée à environ 200 millions d'euros.