Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le tribunal judiciaire de Nice fait sa rentrée avec de nouveaux magistrats

-
Par , France Bleu Azur

Audience solennelle de rentrée au tribunal judiciaire de Nice ce lundi, dans une ambiance de grève des avocats qui se sont rendus visibles devant et dans le palais de justice. L'occasion de dresser un bilan de l'activité pénale en 2019 et de présenter les nouveaux magistrats.

Le palais de justice de Nice
Le palais de justice de Nice © Radio France - Marion Chantreau

Des nouveaux magistrats pour cette rentrée 2020 parmi lesquels un nouveau procureur de la République à Nice : Xavier Bonhomme, il était en poste en Guadeloupe depuis 2015. Un nouveau vice-président du tribunal judiciaire :  Edouard Levrault, ancien juge d'instruction à Monaco. Il n'a pas été renouvelé dans la principauté en septembre, il était chargé de l'ultra-sensible "affaire Rybolovlev". Il y a également un nouveau magistrat au parquet des mineurs : Thibault Rossignol, qui va travailler sur les violences intrafamiliales et la protection de l'enfant. 

Renfort de magistrats

Le président du tribunal judiciaire, Marc Jean-Talon a rappelé qu'il y avait "des problèmes d'effectifs l'an dernier surtout en matière civile, qui sont en partie en train de se résorber. C'est désormais à l'instruction et au tribunal pour enfants qu'on manque de personnels."

Au tribunal judiciaire, le juge Levrault vient d'arriver. C'est lui qui avait mis en examen le milliardaire russe propriétaire du club de foot de Monaco, Dmitri Rybolovlev, soupçonné de corruption, ainsi que des fonctionnaires monégasques. Le président du tribunal judiciaire lui a adressé un message : "vous auriez souhaité mener jusqu'au bout vos fonctions à Monaco mais nous sommes heureux de vous accueillir."

Autre installation, celle du procureur de la République Xavier Bonhomme, en poste en Guadeloupe depuis 2015, passé par la Corse, Marseille ou encore Avignon. Xavier Bonhomme a débuté comme substitut du procureur à Melun de 1991 à 1995, puis afait partie de la 8ème section du parquet de Paris. Il a été Juge d'instruction à Avignon pendant six ans, vice-procureur à Marseille en 2004. En 2009 il devient procureur de la République de Perpignan, puis procureur en Corse en 2012 à une époque où les règlements de compte sont nombreux. Il est ensuite nommé en Guadeloupe, où le taux de criminalité est important.

"Je vous demande de l'exigence, de la réactivité, du professionnalisme"

Le procureur a livré un message de fermeté, d'exigence, à son équipe d'une quinzaine de magistrats :"je vous demande d'être disponibles, réactifs, je veux du professionnalisme, de la déontologie, un travail collectif efficace." Ses priorités sont la lutte contre les violences conjugales, les trafics de drogue, et la radicalisation violente. 

"Je sais qu'il y a des dossiers compliqués à gérer à Nice -des affaires de criminalité organisée liées au fait qu'on soit proche d'une frontière, des enjeux financiers et sociaux importants, de l'immigration illégale, etc." Il ajoute "notre politique pénale doit être conduite en partenariat avec les politiques publiques dans les domaines de la prévention de la délinquance, la lutte contre la délinquance routière, la protection de l'enfance."  

Il souhaite apporter une réponse pénale dans des délais rapides, "même si le temps de la justice n'est pas le temps médiatique, il faut anticiper, être efficace."    

En 2019, l'activité pénale a augmenté de 16,5 %, le nombre de poursuite de 4%. 249 informations judiciaires ont été ouvertes, c'est stable.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu