Faits divers – Justice

Le troisième procès AZF pourrait se tenir à Toulouse

Par Bénédicte Dupont et Marine Vlahovic, France Bleu Toulouse et France Bleu lundi 28 septembre 2015 à 9:00

Christiane Taubira auprès des victimes d'AZF
Christiane Taubira auprès des victimes d'AZF © Radio France - Marine Vlahovic

L'association des sinistrés du 21 septembre a profité de la visite de Christiane Taubira samedi à la Fête de la Rose du Parti Socialiste à Fontenilles pour l'interpeller. Ils ne veulent pas que le troisième procès AZF soit délocalisé à Paris.

Le troisième procès AZF pourrait se dérouler à Toulouse et non pas à Paris comme le craignait les victimes. La Garde des Sceaux a tenu à rassurer les victimes d'AZF: malgré le décret de décembre dernier qui concentre les procès pour les accidents collectifs à Paris et Marseille? celui d'AZF prévu en janvier 2017 peut parfaitement se tenir à Toulouse si le Tribunal de Grande Instance ne s'en dessaisit pas. 

Le collectif avait envoyé un courrier à Christiane Taubira mais la requête des sinistrés du 21 septembre était restée sans réponse.  Alors sans se démonter, une douzaine de victimes d'AZF est allée au devant de la Garde des Sceaux à Fontenilles. L'objet de leur inquiétude? La publication d'un décret en décembre dernier qui concentre les procès d'accident collectifs dans des pôles spécialisés. 

J'ai créé des pôles d’accidents collectifs à compétence concurrence. Cela signifie que si toutes les victimes se trouvent sur un territoire précis, la priorité erst sur le Tribunal de Grande Instance de ce territoire. — Christiane Taubira

Ainsi le procès AZF pourrait se dérouler à Toulouse si le tribunal ne s'en dessaisit pas, ce qui éviterait un coût important d'une telle délocalisation pour l'Etat car il faudrait défrayer les milliers de personnes se portant partie civile. Soulagés, les sinistrés ont décroché une entrevue avec la Ministre de la Justice à Paris.

Le déplacement remarqué de Christiane Taubira a par ailleurs failli être gâché par des trouble-fêtes. Des membres de Génération Identitaire muni d'une banderole « clandestins non merci, on est chez nous ! » se sont plantés quelques instants devant la fête de la rose juste avant l'arrivée de la ministre. Ils ont été invités à quitter Fontenilles.

ECOUTEZ le reportage à Fontenilles de Marine Vlahovic -

La rencontre des sinistrés d'AZF avec C. Taubira à Fontenilles