Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le Vatican lève l'immunité de son représentant en France, accusé d'agressions sexuelles

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Le Vatican a levé l'immunité de son représentant en France, Luigi Ventura, visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles", annonce un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères ce lundi. Quatre hommes ont porté plainte. Trois au moins lui reprochent des attouchements.

Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, à Lourdes en 2010
Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, à Lourdes en 2010 © AFP - REMY GABALDA

Il va désormais pouvoir être entendu sous contrainte par les enquêteurs. Le Vatican a levé l'immunité diplomatique de son représentant en France, Luigi Ventura, visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles".  "Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères qui avait transmis au Saint Siège la demande de levée de l'immunité du nonce apostolique en France présentée par le procureur de la République de Paris, a reçu confirmation de la part du Saint Siège de sa renonciation à l'immunité pour la procédure envisagée", a indiqué le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères ce lundi.

Trois hommes évoquent des attouchements

L'enquête a été ouverte par le parquet de Paris en février après un signalement de la mairie de Paris. Un jeune cadre s'était plaint d'attouchements répétés de l'évêque septuagénaire - des "mains aux fesses" - lors d'une cérémonie des vœux aux autorités diplomatiques en janvier.

Deux autres plaignants se sont ensuite manifestés pour des faits similaires, qui auraient été commis en 2018. Ces trois hommes ont été entendus par les enquêteurs. Une quatrième plainte a été déposée par un autre homme.

Le nonce apostolique a, lui, été entendu par la police judiciaire parisienne en avril "à sa demande", selon une source judiciaire.