Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le village d'Ascros propose des appartements pour attirer les familles et éviter la fermeture de l'école

mardi 6 novembre 2018 à 9:27 Par Fabien Fourel, France Bleu Azur

Village d'Ascros (Alpes-Maritimes) cherche famille désespérément pour sauver l'école du village. Il ne reste que 11 élèves. L'Inspection académique envisage de fermer l'école, le maire lance un appel ce mardi matin et propose de louer des appartements pour une somme modique.

Vincent Giobergia
Vincent Giobergia © Radio France - Fabien FOUREL

Ascros, France

Comment faire pour éviter la fermeture d'une école dans un village ? À Ascros, le maire pense avoir trouvé une solution : il va louer des appartements de trois pièces pour une somme modique de 200 euros par mois pour attirer des familles. L'école du village est menacée de fermeture d'ici la fin de l'année car elle scolarise moins de 12 élèves, chiffre fatidique pour l'Inspection d'académie. 

"Quand on est collé au mur, il faut agir, il faut essayer de trouver des familles avec des enfants en bas âge." 

"Il faut agir" Vincent Giobergia

Vincent Giobergia, le maire, espère ainsi que son école sera sauvée et que les 11 enfants pourront encore s'y rendre pour étudier. Car en cas de fermeture, il craint un exode massif. 

"Il y a une dynamique qui se forme : les nouveaux quand ils viennent dans le village, la première chose qu'ils me demandent c'est s'il y a une école. S'il n'y en a pas, les jeunes actifs ne s'installent pas." Vincent Giobergia

Les familles intéressées doivent appeler la mairie au 04.93.05.84.21

Ecoutez l'interview de Vincent Giobergia