Faits divers – Justice

Le village de Tocane-Saint-Apre sous le choc après la mort de deux ouvriers

Par Julien Balidas, France Bleu Périgord mercredi 25 janvier 2017 à 18:57

Deux personnes sont décédées dans l'effondrement de la charpente.
Deux personnes sont décédées dans l'effondrement de la charpente. - A. Piel BCOM SDIS 24

Mardi après-midi, deux ouvriers ont trouvé la mort sur un chantier à Tocane-Saint-Apre dans le Ribéracois. La petite entreprise pour laquelle ils travaillaient était connue de tous dans les environs.

Un homme de 24 ans mort sur le coup, un deuxième d'une cinquantaine d'années décédé quelques heures plus tard à l'hôpital. Le bilan est très lourd pour la SARL Mazière qui compte sept salariés.

"Je suis abattu"

Francis Mazière, le patron de cette entreprise familiale née au début des années 70 reçoit énormément d'appels : "Beaucoup d'entreprises qui viennent pour m'apporter leur aide, mon frère qui travaille à Riberac va reprendre quelques chantiers", lâche t-il en larmes. D'anciens clients viennent aussi lui rendre visite, comme Jean-François. "Francis avait fait un chantier dans ma maison, je voulais passer lui faire un coucou et partager cette douleur avec lui. C'est dramatique, surtout pour une petite entreprise."

Rue du presbytère, à Tocane. - Radio France
Rue du presbytère, à Tocane. © Radio France - Julien Balidas

Le jeune homme de 24 ans avait fait tout son apprentissage dans cette société

Les deux victimes habitaient "Tocane". La troisième personne sur le chantier était le père du jeune Damien, décédé. "J'ai cette image de ce papa qui vient me voir m'annoncer que son fils est sous les gravats. C'est insupportable. Ce gamin je l'ai formé. Il a fait son apprentissage avec moi. Il avait réussi tous ses examens ", explique Francis Mazière.

Le gérant de cette entreprise va suspendre son activité "par respect pour les victimes. Ce ne sont pas que des ouvriers, ce sont des amis." L'enquête, de son côté, se poursuit pour comprendre exactement ce qu'il s'est passé.