Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le violeur et meurtrier d’Alicia condamné à 30 ans de réclusion

-
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le violeur et meurtrier d'Alicia, 14 ans, a été condamné mercredi 23 septembre à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Haute-Garonne.

La famille d'Alicia à la sortie du procès.
La famille d'Alicia à la sortie du procès. © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Les jurés de la cour d'assises de Haute-Garonne ont condamné ce mercredi à Toulouse Alexandre Bresse à 30 ans de réclusion criminelle. Une peine assortie d'une obligation de soin et de suivi de sept ans. En avril 2018, dans un appartement de Beauzelle, il avait violé puis mortellement étranglé Alicia, une adolescente de 14 ans.

Les jurés ont donc suivi les réquisitions de l'avocate générale, qui avait réclamé entre 25 et 30 ans de prison. L'avocate de l'accusé, Me Amar Touboul, avait défendu la thèse de l'accident au cours d'une relation sexuelle consentie. "Rien ne caractérise le viol", a-t-elle dit, en demandant aux jurés de considérer que son client n'est pas coupable ni du viol ni de l'homicide, de ne pas "céder à la dictature de l'émotion". Les jurés n'ont pas été convaincus. 

Ils ont suivi l'avocate générale Céline Fleury qui a qualifié les faits d'une "gravité exceptionnelle" et qui a insisté sur la dangerosité de l'accusé. "Il a l'habitude de mentir. Ce n'est pas un monstre mais il a commis un acte monstrueux, il ne cherche qu'à satisfaire ses pulsions", a-t-elle dit dans son réquisitoire. 

La cour l'a reconnu coupable de tous les faits qui lui étaient reprochés, dont le viol et l'homicide volontaire. 

Un soulagement pour la famille

L'accusé, un cuisinier de 22 ans qui avait sur son casier judiciaire déjà inscrit plusieurs délits sexuels, a, pendant ce procès, toujours nié les faits. "On peut m'accuser de beaucoup de choses, mais je ne suis pas un violeur", a-t-il affirmé avant les délibérations. 

La famille d'Alicia s'est effondrée en sanglots lors de la lecture de l'arrêt par le président de la cour d'assises. "Trente ans c'est bien, on est soulagés, justice est rendue. Mais ça ne me rendra pas ma fille", souffle à la sortie du procès la mère d'Alicia. "On a vécu trois jours de douleur. 30 ans, ce n'est pas assez, mais au moins il ne fera plus de mal à personne dans la rue", poursuit le père.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess