Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lège-Cap-Ferret : le conseiller municipal accusé d'agression sexuelle sur mineur conteste les faits

samedi 21 juillet 2018 à 19:17 - Mis à jour le dimanche 22 juillet 2018 à 11:13 Par Lauriane Delanoë, France Bleu Gironde et France Bleu

Un élu municipal de Lège-Cap-Ferret (Gironde) est soupçonné d'agression sexuelle sur deux garçons de 11 et 17 ans, lors de la finale du Mondial de football dimanche dernier. Sa garde à vue a été levée ce samedi soir.

La gendarmerie a ouvert une enquête.
La gendarmerie a ouvert une enquête. © Radio France

Lège-Cap-Ferret, France

Un conseiller municipal de Lège-Cap-Ferret (Gironde) était en garde à vue depuis ce vendredi soir, soupçonné d'agressions sexuelles sur deux garçons de 11 et 17 ans dimanche dernier lors de la retransmission de la finale de la Coupe du Monde de football. Sa garde à vue a été levée ce samedi soir. Le septuagénaire ressort libre, le temps de la poursuite des investigations. Des expertises doivent être réalisées.

D'après le parquet de Bordeaux, le suspect conteste les faits. Il indique qu'il était présent au Golf du Cap-Ferret (village du Four) où un écran géant avait été installé pour la finale, mais nie avoir agressé les deux garçons. Tous deux expliquent qu'il s'est frotté derrière eux dans une file d'attente. La mère de l'enfant de 11 ans s'est alors interposée, confirme la procureure de la République à Bordeaux Marie-Madeleine Alliot. La direction de Cap-Golf précise également que sonservice de sécurité est intervenu.

Des expertises à venir

Les deux plaignants sont des vacanciers qui ne se connaissaient pas. Le premier a porté plainte dès lundi. Les gendarmes ont ensuite identifié le second, qui a déposé plainte à son tour.  Le suspect a été convoqué à la gendarmerie, où il s'est rendu vendredi soir. Les autorités ne communiquent pas son identité, pour ne pas porter atteinte à la présomption d'innocence.

Au cours de la garde à vue, une perquisition a été menée au domicile de l'élu ce samedi. Son ordinateur et son téléphone ont été saisis. Ils vont maintenant être analysés par des experts. Une expertise psychiatrique du suspect est également demandé. Le conseiller municipal devrait être réentendu après ces analyses. Le parquet de Bordeaux décidera alors des suites à donner.