Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lège-Cap-Ferret : le conseiller municipal accusé d'agressions sexuelles démissionne

dimanche 22 juillet 2018 à 19:21 Par Lauriane Delanoë, France Bleu Gironde

André Rouas, conseiller municipal de la majorité à Lège-Cap-Ferret a présenté sa démission ce dimanche matin. L'élu de 73 ans est accusé par deux garçons de 11 et 17 ans d'agression sexuelle lors de la retransmission de la finale de la Coupe du Monde de football.

Une enquête est ouverte pour agressions sexuelles
Une enquête est ouverte pour agressions sexuelles © Maxppp - -

Cap Ferret, France

L'élu municipal de Lège-Cap-Ferret André Rouas, accusé d'agressions sexuelles sur deux garçons de 11 et 17 ans, a présenté sa démission au maire, ce dimanche matin. Il avait été placé en garde à vue vendredi soir et était ressorti libre de la gendarmerie samedi soir. Il nie les faits. L'enquête se poursuit. 

Deux vacanciers, âgés de 11 et 17 ans et qui ne se connaissent pas, accusent ce conseiller municipal de la majorité d'agression sexuelle lors de la retransmission de la finale de la Coupe du Monde de Football, dimanche dernier. Ils indiquent qu'ils étaient dans une file d'attente au Golf du village du Four, où un écran géant était installé, quand l'élu se serait frotté à eux, dans leur dos. 

Tous deux ont déposé plainte dans la semaine. L'élu de 73 ans a été placé en garde à vue de vendredi soir à samedi soir. Il en est ressorti libre, en attendant la poursuite de l'enquête. André Rouas conteste toute agression sexuelle. Son ordinateur et son téléphone, saisis lors d'une perquisition à son domicile samedi, doivent être analysés. Une expertise psychiatrique est également demandée. André Rouas sera ensuite entendu à nouveau par les gendarmes.

Une démission pour préparer sa défense

Ce dimanche matin, André Rouas a donc présenté sa démission au maire de Lège-Cap-Ferret. Michel Sammarcelli l'a acceptée immédiatement. "Tout le monde sait qu'il était en garde à vue, indique le maire. Mais il est présumé innocent. Pour pouvoir se défendre dans les meilleures conditions, il a préféré ne pas être lié à la commune et aux membres de la municipalité."

Je trouve cela très bien, honnête. C'est une affaire entre lui et la justice, qui ne concerne pas la commune." Michel Sammarcelli, maire DVD de Lège-Cap-Ferret.

André Rouas, né en 1945, était entré au conseil municipal de Lège-Cap-Ferret en 2008 et avait été réélu en 2014. Il est chirurgien-dentiste à la retraite, ancien professeur des universités. Colonel de réserve du service de santé des armées de Bordeaux, il avait été décoré de la Légion d'honneur, au grade de chevalier, en 2011. Il était notamment parti en mission en Haïti en 2010 pour identifier des victimes du tremblement de terre, et en Indonésie après le tsunami de 2004.