Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Légionelles cité Air-Bel à Marseille : fin des travaux prévue en 2019

jeudi 13 septembre 2018 à 9:19 Par Mélodie Viallet, France Bleu Provence

Une réunion publique a eu lieu mercredi 12 septembre à l'école du quartier Air-Bel à Marseille après des cas de légionelle. Marie-Emmanuelle Assidon, préfète déléguée à l'égalité des chances dans les Bouches-du-Rhône, a fait le point sur les travaux sur France Bleu Provence.

Kader, membre de l'Amicale des locataires, tenant un échantillon d'eau du robinet.
Kader, membre de l'Amicale des locataires, tenant un échantillon d'eau du robinet. © Radio France - Sarah Nedjar

Marseille, France

Réunion longue et tendue ce mercredi soir à la cite Air-Bel dans le XIe arrondissement de Marseille avec les habitants de cette cité où des traces de légionelles ont été trouvées dans le réseau d'eau chaude. En septembre 2017, un homme était mort d'une légionellose. Un an que les habitants qui sont environ 6.000, réclament des travaux. 

Une réunion attendue par les habitants depuis sept ans 

Invitée sur France Bleu Provence, ce jeudi 13 septembre, Marie-Emmanuelle Assidon, préfète déléguée à l'égalité des chances dans les Bouches-du-Rhône, a tenu à insister : "En sept ans il n'y avait pas eu une seule réunion sur le sujet, c'est une bonne chose pour les habitants. On a pu aborder tous les sujets, explique-elle. Les habitants étaient en colère et ça se comprend. Il faut dire que depuis des années, pour lutter contre la bactérie, ils se lavent avec de l'eau chlorée est ça n'est pas agréable", ajoute-elle. 

Les canalisations ont été changées 

Une procédure avait été engagée contre les bailleurs sociaux. En juillet, le préfet a pris un arrêté de mise en demeure : obligation pour ces bailleurs d'identifier les points d'eau à risque et d'équiper le réseau en filtres par mesure de prévention, en attendant que les travaux pour changer les canalisations soient terminés. "Des travaux ont commencé en décembre 2017, des travaux d'envergure et qui sont les seuls à pouvoir réduire se problème de bactéries qui nichent là, car les réseaux sont de très mauvaises qualités, il faut les refaire totalement", a expliqué la préfète.

"Les bailleurs ont commencé par rénover les canalisations horizontales qui seront terminées à la fin de l'année 2018, viennent ensuite les travaux sur les réseaux verticaux , plus compliqué car il faudra que les locataires ouvrent leurs appartements. Les bailleurs qui annoncent la fin des travaux pour fin 2019."

Des filtres sur tous les pommeaux de douches 

Marie-Emmanuelle Assidon a également expliqué : "L'eau froide n'est pas dangereuse pour la santé mais elle n'est vraiment pas bonne au goût, j'ai moi même testé. Concernant l'eau chaude, elle n'est pas dangereuse a priori, mais j'ai demandé aux bailleurs d'installer des filtres sur tous les pommeaux de douches en attendant la fin des travaux afin de garantir une protection supplémentaire aux habitants, même si je sais bien que ça n'est pas une formule satisfaisante. C'est seulement provisoire" conclue-t-elle.