Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Législatives : "huit députés FN valent 20 députés REM", estime Sébastien Chenu

-
Par , France Bleu Nord

Sébastien Chenu a exprimé sa fierté et sa reconnaissance à ses électeurs de la 19e circonscription du Nord ce dimanche. Voulant porter la voix des millions d'électeurs de Marine Le Pen à la présidentielle, il a déclaré "vouloir faire vivre la démocratie que M. Macron voulait détruire".

Sebastien Chenu, candidat élu
Sebastien Chenu, candidat élu © Maxppp - MaxPPP

Sebastien Chenu, candidat Front national aux législatives dans la 19e circonscription du Nord, a tenu à exprimer son "immense fierté et reconnaissance" à ses électeurs et veut "porter la voix des 11 millions de personnes qui ont voté pour Marine Le Pen à la présidentielle". C'est ce qu'il a déclaré ce dimanche au micro de France Bleu Nord après son élection au second tour des élections législatives.

Pour Sebastien Chenu, ces électeurs sont "des hommes et des femmes qui ne veulent pas subir Macron" et promet de "faire vivre cette démocratie que M. Macron voulait détruire". Devant le faible nombre de sièges remportés par le Front national (8 sièges selon les estimastions IPSOS/SOFRA), Sebastien Chenu explique que "8 députés Front national valent bien 20 députés La République en marche."

Quant à la façon dont il entend mener son mandat de député, Sebastien Chenu a assuré que les députés Front national sont "des gens responsables" qui n'hésiteront pas à "dénoncer ce qui est dangereux" dans la politique du gouvernement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess