Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Législatives : le Conseil constitutionnel valide l'élection de Frédérique Meunier comme députée en Corrèze

vendredi 28 juillet 2017 à 11:31 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Saisi d'un recours contre l'élection de la députée LR-UDI sur la 2e circonscription de la Corrèze, le Conseil constitutionnel vient de rendre sa décision. Il confirme l'élection de Frédérique Meunier aux dépens de Patricia Bordas (En Marche) pour vingt-cinq voix.

L'élection de Frédérique Meunier comme députée de la 2e circonscription de la Corrèze est validée par le Conseil constitutionnel
L'élection de Frédérique Meunier comme députée de la 2e circonscription de la Corrèze est validée par le Conseil constitutionnel © Maxppp - Vincent Isore

Brive-la-Gaillarde, France

L'élection de Frédérique Meunier comme députée de la 2e circonscription de la Corrèze est validée. Ainsi vient de le décider le Conseil constitutionnel qui vient de rendre public, ce vendredi, une série de décisions après avoir été saisi de recours dans de nombreuses circonscriptions.

Le recours de Jean-Pierre Nadin écarté

Sur celle de Brive, c'est Jean-Pierre Nadin, ancien élu de la majorité socialiste et soutien de la candidate En Marche battue Patricia Bordas, qui en avait formulé un "en tant que simple citoyen" pour rupture du principe de neutralité des représentants de l'Etat. En cause : une photo figurant sur un tract de Frédérique Meunier diffusé avant le premier tout où apparaît le sous-préfet de Brive, Jean-Paul Vicat. Dans sa décision, le Conseil constitutionnel explique que "ces faits, à les supposer établis et irréguliers, sont, eu égard au nombre de voix obtenues par chacun des candidats au premier tour de scrutin, insusceptibles d’avoir exercé une influence sur l’issue du scrutin. Dès lors, sa requête doit être rejetée." L'élection de Frédérique Meunier (LR-UDI) pour cinq ans comme députée de la Corrèze, avec vingt-cinq voix d'avance sur Patricia Bordas (La République En Marche), est donc confirmée.