Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les actes antisémites ont augmenté de 40% dans les Bouches-du-Rhône

mardi 12 février 2019 à 21:45 Par Julie Pacaud, France Bleu Provence

Les actes antisémites ont augmenté de 40% en 2018 dans les Bouches-du-Rhône, selon le CRIF. Un chiffre qui atteint 78% au niveau national. Pour Renaud Muselier, le président de la région PACA, "Marseille se dresse contre le retour de l'antisémitisme".

Le portrait de Simone Veil a été tagué de croix gammées à Paris le 11 février.
Le portrait de Simone Veil a été tagué de croix gammées à Paris le 11 février. © Maxppp - Aurélie Ladet

Marseille, France

Alors que le nombre d'actes antisémites a bondi en France en 2018 avec une augmentation de 74%, les Bouches-du-Rhône seraient moins touchées par ce phénomène, selon Bruno Benjamin, le président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) Marseille Provence. En 2018, les actes antisémites ont augmenté de 40% dans le département, soit une vingtaine de faits antisémites déclarés contre 14 en 2017. 

Une vingtaine d'actes antisémites dans les Bouches-du-Rhône 

Parmi cette vingtaine d'actes antisémites, il y a "peu de faits graves de violence" détaille Bruno Benjamin, mais "beaucoup de tags, d'insultes, d’arrachages de mezouzot, explique-t-il. Dans les Bouches-du-Rhône, on s’aperçoit que l'on peut vivre un tout petit peu plus tranquillement. _ _"Marseille, c'est un port et depuis 2600 ans, les cultures s’entremêlent. On a plus ou moins l'habitude de vivre ensemble" analyse-t-il. 

Mais Bruno Benjamin prévient : "Il est important de rester extrêmement vigilant pour ne pas que les choses ne dérapent. Les juifs ne peuvent plus être les seuls à s'offusquer, à monter au créneau, il faut que l'ensemble des citoyens français prennent la mesure de la gravité de la chose pour que ces méfaits ne se reproduisent plus." Un appel relayé également par Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

"Marseille se dresse, unie et déterminée, contre le retour de l'antisémitisme."

Dans une tribune publiée mardi 12 février, le président de région appelle Marseille à se dresser contre le retour de l'antisémitisme : "Marseille ne compose pas. Marseille assume sa vocation 26 fois centenaire de rempart contre l’intolérance. Marseille se dresse, unie et déterminée, contre le retour de l’antisémitisme." Pour Renaud Muselier, "Marseille, carrefour euroméditerranéen s'est construit sur les échanges de biens et de personnes, il y a peut-être plus de respect pour l'autre que partout ailleurs." Une tribune signée par une centaine de personnalités du monde politique et culturel.