Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les agresseurs d'une habitante d'Ecueillé lourdement condamnés

lundi 28 décembre 2015 à 19:15 Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Berry

Un jeune couple a été jugé en comparution immédiate lundi par le tribunal correctionnel de Châteauroux après avoir agressé et volé une habitante d'Ecueillé. Ils écopent tous deux de prison ferme.

Palais de justice de Châteauroux
Palais de justice de Châteauroux © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Le tribunal correctionnel de Châteauroux a condamné à de la prison ferme deux jeunes majeurs lundi en comparution immédiate. La jeune femme de 19 ans qui était en situation de récidive écope de cinq ans d'emprisonnement. Son ami de 18 ans est condamné à deux ans de prison ferme.

 Samedi dernier, ils se sont introduits dans une maison d'Ecueillé dont la porte n'était pas fermée à clef. Ils étaient accompagnés d'un ami mineur de 16 ans.  Les trois complices ont menacé d'un couteau leur victime qui était en train de regarder la télévision. Il s'agit d'une femme de 79 ans malvoyante. Ils lui ont donné un coup derrière la tête pour lui faire peur et qu'elle leur dise ou elle avait de l'argent. Les jeunes gens ont pris la fuite avec le sac à main qui contenait le chéquier et une centaine d'euros. La victime n'a pas eu d'ITT mais a du être rudement choquée. Les 2 majeurs ont été incarcérés à l'issue de l'audience. Quand au jeune mineur de 16 ans qui les accompagnait, il sera  jugé le mardi 2 février par le juge pour enfants. Les gendarmes n'ont pas eu de mal à les retrouver. Juste après les faits, les jeunes gens étaient au PMU  à quelques mètres du domicile de leur victime