Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les agressions contre les pompiers en hausse de 23% en 2017

-
Par , France Bleu

Plus de 2.800 pompiers ont été agressés en 2017, soit 23% de plus qu'en 2016 a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur. Une tendance "inquiétante" pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) qui réclame des mesures "fortes" de l'Etat.

 Manifestation des pompiers à Lyon le 27 novembre 2018
Manifestation des pompiers à Lyon le 27 novembre 2018 © Maxppp - Babe Anthony

+23 % en 2017, +17,6% en 2016 : le nombre d'agressions déclarées par les sapeurs-pompiers en intervention continue de grimper selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur ce mercredi. En neuf ans, elles ont plus que triplé (+213%).

Une tendance "inquiétante" pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) qui réclame des mesures "fortes" de l'Etat comme le renforcement du réseau pompier, des plateformes d'appel commun à tous les services d'urgence et des condamnations en justice exemplaires.

Des agressions qui explosent à Paris et Marseille 

Au total, 2.813 pompiers ont été agressés en 2017, sur 4,7 millions d'interventions. Et 2018 semble poursuivre cette tendance : à Paris et en petite couronne, 293 pompiers ont été agressés sur les 11 premiers mois de l'année, contre 198 sur toute l'année 2017, selon la Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).  "Ces agressions sont d'autant plus inacceptables qu'elles peuvent mettre en danger les vies des personnes que les pompiers viennent secourir", a réagi le capitaine Guillaume Fresse, de la BSPP, joint par l'AFP. 

En 2017, le nombre de sapeurs-pompiers agressés pour 10.000 interventions a été le plus élevé enNouvelle-Aquitaine (14), en Bourgogne-Franche-Comté (13), dans le Grand Est (9) et les Hauts-de-France (8). Mais c'est à Paris et Marseille, où les pompiers sont militaires, que le nombre d'agressions a explosé : +74% pour ceux de la BSPP et +68% pour ceux du Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM).

Des agresseurs en détresse sociale, parfois drogués ou alcoolisés

"Les hausses significatives de ces dernières années sont notamment le fait de personnes - celles que les pompiers étaient venus secourir, leurs proches ou des témoins - en détresse sociale, fortement alcoolisées ou sous l'emprise de stupéfiants", a expliqué à l'AFP le capitaine Fresse.  

En septembre dernier, un pompier de la BSPP est mort poignardé dans le Val-de-Marne, le premier tué par la personne qu'il était venu aider depuis près de dix ans en France. La FNSPF avait alors appelé le gouvernement à améliorer la coordination avec les forces de l'ordre pour que ces dernières soient systématiquement déployées aux côtés des pompiers lors des interventions jugées à risques.

  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

France Bleu