Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les agriculteurs appelés à manifester devant le Parlement Européen vendredi

Les agriculteurs du Grand-Est sont appelés à se rassembler devant le Parlement Européen à Strasbourg ce vendredi pour protester contre la nouvelle Politique agricole commune, en partie dévoilée fin mars.

Une manifestation d'agriculteurs devant le Parlement Européen. (Photo d'illustration)
Une manifestation d'agriculteurs devant le Parlement Européen. (Photo d'illustration) © Radio France - Corinne Fugler

Un millier de tracteurs attendus devant le Parlement Européen à Strasbourg. Les agriculteurs du Grand-Est vont se mobiliser vendredi 30 avril pour dénoncer la nouvelle Politique agricole commune (PAC), présentée fin mars. Plusieurs Fédérations départementales des syndicats exploitants agricoles (FDSEA) appellent à manifester pour "protéger l'avenir des jeunes agriculteurs". 

Une perte de 30% sur le revenu

Les agriculteurs craignent que cette nouvelle PAC prône un modèle unique. La FDSEA dénonce "une perte de diversité" et "des contraintes qui ne prennent pas en compte la capacité des sols". Le nouveau texte prévoit également la réduction des cultures de maïs, nécessaires à l'alimentation des troupeaux. "Faudra t-il que nos éleveurs importent du maïs ou du soja étrangers ?", s'interroge la FDSEA du Haut-Rhin. 

Le syndicat agricole réclame également un meilleur accompagnement vers la transition écologique. "Les éleveurs du Sundgau font d’importants efforts pour maintenir des prairies sur les zones de captage d’eau afin de préserver la ressource en eau. Mais de l’autre côté, la PAC leur impose tellement de contraintes qu’il devient contre-productif de maintenir des prairies", argumente la FDSEA. 

Elle ajoute que le maïs permet de faire vivre "15.000 personnes en Alsace". Des cultures dédiées à 70% à l'alimentation humaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess