Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Les agriculteurs sont abandonnés par les élus de la République," d'après la FDSEA de Haute-Saône

-
Par , France Bleu Besançon

La FDSEA de Haute-Saône réagit après les 500 euros d'amende proposés par le procureur de la République de Vesoul. Les agriculteurs sont poursuivis pour avoir muré la permanence de la députée Barbara Bessot-Ballot en juillet, pour protester contre son vote favorable au CETA.

En juillet, les agriculteurs de Haute-Saöne avaient muré la permanence de la députée Barbara Bessot-Ballot
En juillet, les agriculteurs de Haute-Saöne avaient muré la permanence de la députée Barbara Bessot-Ballot - FDSEA Haute-Saöne

Vesoul, France

Une amende de 500 euros à payer. Voilà ce que propose le procureur de Vesoul Emmanuel Dupic, aux Jeunes Agriculteurs et à la FDSEA après la plainte de la députée de Haute-Saône, Barbara Bessod-Ballot. Sa permanence avait été murée en juillet par les agriculteurs qui dénonçaient son vote favorable au CETA, le traité de libre-échange avec le Canada. Le président de la FDSEA 70, Emmanuel Aebischer, se dit "surpris" par cette composition pénale. Il était ce lundi matin l'invité de France Bleu Besançon.

Cette plainte est une première " - Emmanuel Aebischer, président de la FDSEA 70

"Ce n'est pas la démarche de la justice, en général on est entendus par le délégué du procureur qui propose la composition pénale. On n'est _pas vraiment en colère mais surpris_", réagit le président de la FSEA 70. Surtout, "c'est la première fois qu'un élu de la République porte plainte suite à ce type de manifestation", s'indigne encore l'exploitant. "Nous, agriculteurs on a aujourd'hui le sentiment d'être abandonnés par les élus de la République."

Il explique qu'il n'y a d'ailleurs pas eu de dégradations. "La permanence n'a pas été saccagée. C'est simplement un mur qui a été érigé devant les locaux".

Alors la FDSEA va-t-elle payer cette amende ? "Le conseil d'administration va se réunir et décidera", conclut Emmanuel Aebischer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu