Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les aires de l'autoroute A7 fermées aux bus de supporters marseillais après des incidents

mercredi 16 mai 2018 à 17:36 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

La montée des supporters de l'OM pour la finale de l'Europa League à Lyon a donné lieu à quelques incidents ce mercredi après-midi. Plusieurs groupes ont allumé des fumigènes et laissé des tags sur les aires de Tricastin et de la Galaure sur l'autoroute dans la Drôme.

Les supporters ont allumé des fumigènes, ici sur l'aire de Tricastin
Les supporters ont allumé des fumigènes, ici sur l'aire de Tricastin - Gendarmerie nationale

Drôme, France

Depuis 17 heures, aucun car de supporters marseillais ne peut s'arrêter sur l'une des huit aires de l'autoroute A7 dans la Drôme. A la demande du préfet, les gendarmes filtrent tous les accès. 

Les Ultras déjà surexcités

Les cars qui se rendent à la finale de l'Europa League à Lyon ne peuvent plus s'arrêter car il y a eu quelques incidents attribués au groupe dit "fanatique". Ces Ultras de l'OM ont allumé des fumigènes sur l'aire de Tricastin et sur l'aire de la Galaure. Ils ont également tagué des sanitaires.

50 gendarmes positionnés dans la traversée de la Drôme

Les groupes d'Ultras de l'OM devaient remonter en convoi depuis Marseille et s'arrêter sur des aires définies à l'avance. Ce dispositif n'a pas été respecté. Pour éviter de nouveaux incidents, les gendarmes se sont positionnés aux entrées des aires. 50 militaires participent à la sécurisation de l'A7. Ils resteront sur place cette nuit jusqu'à ce que tous les cars de supporters soient redescendus à Marseille.