Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les Allues : un chasseur se tue dans un ravin après avoir dépecé un cerf

samedi 5 décembre 2015 à 12:28 Par Géraldine Houdayer, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Un chasseur de 59 ans a fait une chute mortelle dans un ravin des Allues, près de Méribel, jeudi soir, sous les yeux de son fils. Il voulait jeter les entrailles de plusieurs proies en contrebas.

Une quinzaine de pompiers sont intervenus
Une quinzaine de pompiers sont intervenus © Radio France

Les Allues, France

Un chasseur a fait une chute mortelle dans le village des Allues, près de Méribel, sous les yeux de son fils et d'un ami, jeudi soir. Il venait de tuer un cerf. L'accident s'est produit en pleine nuit. 

Il est 20.30 quand ce chasseur de 59 ans, originaire de la commune, veut se débarrasser des entrailles de plusieurs bêtes avec son fils et un ami. Les trois hommes viennent de tuer un cerf. Ils l'éviscèrent et placent ses entrailles dans un sac.  Ils veulent jeter plusieurs sacs similaires dans le ravin.  C'est une pratique courante en montagne, où les viscères sont rapidement dévorées par les renards ou les sangliers. Mais dans l'obscurité, le chasseur est déséquilibré et entraîné dans le vide par le poids des sacs. Il fait une chute de 100 mètres. Il est tué sur le coup.

Son fils parvient à descendre en contrebas avec une corde. A la lueur de son téléphone portable, il finit par trouver le corps de son père. Il donne l'alerte, et une quinzaine de pompiers, puis le Samu tentent de ranimer la victime, sans succès. Les secouristes spécialisés parviennent finalement à remonter le corps, mais l'intervention est très délicate. Elle dure jusqu'à minuit et demi. La gendarmerie de Bozel a ouvert une enquête.