Faits divers – Justice

Les animaux sauvages ont bien profité de l’arrivée tardive de l’hiver

Par Anabelle Gallotti, France Bleu Pays de Savoie samedi 9 janvier 2016 à 4:00

bouquetin
bouquetin - Sylvain Dussans

Peu de neige pour les skieurs mais de l’herbe pour la faune de montagne : les chamois, bouquetins, mouflons ont bien profité du décembre avec très peu de neige. Et contrairement à décembre 2014 les marmottes ne sont pas sorties d’hivernation.

L'hiver a mis du temps à arriver en pays de Savoie, à peine quelques flocons de neige ces derniers jours. Mais tout le mois de décembre a été marqué par la présence d'un anticyclone sur les Alpes : des températures à peine négatives en altitude et surtout peu de précipitation.

En montagne, la faune s'est adaptée

En montagne, les bouquetins, les mouflons, les chevreuils n’ont pas de difficulté à trouver de l’herbe depuis le début de l’hiver. Ils n’ont pas encore franchement rejoint leur quartier d’hiver !

Aucun(e)
- Sylvain Dussans

« La crainte c’est pour les marmottes, quand elles se réveillent en début d’hiver, elles n’ont pas assez de réserve pour tenir toute la durée de leur hivernation. L’an dernier, suite au mois de décembre si doux, plusieurs marmottes étaient mortes » explique la responsable du parc du Merlet aux Houches. Mais pour l’instant, ces marmottent dorment bien tranquillement dans leur terrier.Le parc a ouverte exceptionnellement pendant ces vacances de Noël, pour donner des alternatives aux skieurs privés de poudreuse !

Les lièvres variables et les lagopèdes alpins particulièrement vulnérables

En fait les animaux qui étaient les plus vulnérables ces derniers jours, à cause des pentes herbeuses, ce sont ceux qui muent. Le lièvre variable par exemple ou le lagopède alpin qui ont pris leur couleur d’hiver : ils sont tout blanc. Et comme la neige a mis du temps à arriver, ils étaient particulièrement vulnérables.

Les observations de Sylvain Dussans, accompagnateur, photographe

La fin d'hiver sera décisive

Sylvain Dussans, accompagnateur en montagne explique que le plus difficile pour les animaux, ce sont les hivers qui s'éternisent. Dans ces cas là, certains animaux peuvent avoir du mal à mettre bas.

Les explications de Sylvain Dussans

Pour plus d'informations sur le parc du Merlet, cliquez ici 

Pour plus d'informations sur les stages photos de Sylvain Dussans, cliquez ici 

Chamois - Aucun(e)
Chamois - Sylvain Dussans