Faits divers – Justice

Les anti-corrida mobilisés au festival taurin de Rodilhan

Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère lundi 6 octobre 2014 à 11:35

Chaque année, les militants anti-corrida se mobilisent à Rodilhan
Chaque année, les militants anti-corrida se mobilisent à Rodilhan © MaxPPP

Ils étaient près de 300 militants déterminés à perturber le festival taurin de Rodilhan ce dimanche. Mais face à l'important dispositif des forces de l'ordre, ils n'ont jamais réussi à entrer dans le village.

Il fallait montrer patte blanche ce dimanche pour accéder au festival taurin de Rodilhan. Les forces de l'odre avaient encerclé la ville et posé des barrières pour éviter tout débordement.

Postés à l'entrée du village les 250 gendarmes ont fouillé toutes les voitures, les automobilistes et barré la route aux militants anti-corrida qui tentaient de s'approcher. Les manifestants avaient annoncé : ils voulaient faire du bruit et surtout empêcher la tenue du festival taurin dans les arènes .

Il y a trois ans, leur mobilisation avait dégénéré dans les arènes. Plusieurs militants avaient réussi à y pénétrer et ils avaient été pris à partie par des aficionade en colère.

Ce dimanche on ne voulait pas revivre le même scénario. Car chaque année; on le sait à Rodilhan; les anti-corrida tentent une action.

Le reportage de Thierry Riera à Rodilhan

Seize interpellations

Mais les gendarmes faisaient barrage à un cortège moins important que l'an dernier où déjà 700 militants avaient tenté de perturber le festival. Leur mouvement est-il en train de s'essoufler ? Ont-ils plus de mal à fédérer ? Eux ne veulent qu'une seule chose: la fin des manifestation taurine.

Dimanche, les plus motivés, les plus violents ont été écartés à coup de gaz lacrimogène, seize personnes ont été interpellées et quatre placées en garde à vue . "Certaines étaient armées" a dit sur France bleu Gard Lozère Ludovic Para, avocat de l'Observatoire des Cultures Taurines.

Pendant ce temps dans les arènes, le festival a pu se dérouler normalement.