Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les arbres bourgeonnent déjà dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre
Jussy, Yonne, France

Alors qu'il reste encore près d'un mois d'hiver, les arbres bourgeonnent, les fleurs sortent et la sève monte, une année très précoce qui n'est pas sans risque pour les arboriculteurs.

Un verger d'abricotiers à Vesseaux
Un verger d'abricotiers à Vesseaux © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

C'est sans doute la conséquence des températures douces, parfois bien plus hautes que les normales de saison : le printemps se montre sur les cultures. Les arboriculteurs icaunais s'inquiètent de voir les arbres bourgeonner et les fleurs sortir. 

"On a de moins en moins d'hiver."

Avec inquiétude Alain Duruz, arboriculteur à Jussy fait un constat : "On voit clairement que ça a bougé, les premières fleurs sont sorties, les bourgeons ont commencé à bouger", c'est une année qui s'annonce très précoce, puisque les cultures ont déjà quinze jours d'avance par rapport à une année "normale"

"Plus les années passent moins l'hiver dure" d'après l'arboriculteur qui réfléchit d'ailleurs à se réorienter dans un autre domaine : "on est assez inquiets, les incertitudes commencent à planer" avant de poursuivre sur les années précédentes, "on a déjà un antécédent de deux années qui sont déjà très très compliquées, je ne parle pas de celles d'avant, on a quand même des passages depuis dix ans qui commencent à être récurrents"

Des conséquences de plus en plus nombreuses

En soit le fait que les bourgeons gonflent, que les fleurs sortent et que la sève monte à cette période n'est pas dramatique, ce sont les risques de gel qui le sont. Alors que nous sommes encore en hiver, les risques d'avoir des températures négatives sont grands et les fleurs subiraient un coup de gel qui leur serait fatal, de même pour les bourgeons.  

Concernant la sève, le gel l'arrêterait et stopperait l'alimentation des bourgeons : "la sève c'est comme le sang qui coule dans les veines de l'arbre, l'effet de gel, dégel peut faire énormément de dégâts" explique Alain Duruz

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu