Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les assistants de régulation médicale du SAMU 27 en grève à Évreux

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les assistants de régulation médicale du SAMU de l'Eure, qui répondent aux appels du 15, sont en grève ce mercredi. Ils réclament plus de moyens et plus de reconnaissance. Les grévistes ont en partie été entendus par le directeur du centre hospitalier intercommunal Eure Seine à Évreux.

100% des ARM du SAMU de l'Eure sont en grève ce mercredi. Ils réclament plus de moyens et plus de reconnaissance
100% des ARM du SAMU de l'Eure sont en grève ce mercredi. Ils réclament plus de moyens et plus de reconnaissance © Radio France - Laurent Philippot

Eure, France

"Dès que vous faites le 15, c'est nous qui répondons" explique Emmanuel, assistant de régulation médicale depuis bientôt cinq ans. Comme tous ses collègues, sauf quatre qui ont été réquisitionnés pour répondre aux appels téléphoniques, il est en grève aujourd'hui. Il dénonce un manque d'effectifs qui engendre un surcroît de fatigue "on fait entre 12 et 14 gardes par mois, des gardes de 12 heures" et déplore un manque de reconnaissance de son travail car dit-il "on a des responsabilités, mais on a eu très peu de reconnaissance". Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, a bien annoncé des mesures pour répondre à l'urgence aux urgences, mais ce n'est pas suffisant selon Emmanuel, qui aimerait bien une prime de risque car "si on décide de ne pas envoyer un moyen d'intervention tout de suite en suivant un protocole, au bout, c'est un patient qui peut ne pas être pris en charge assez vite et il peut mourir", une responsabilité qui incombe aux ARM selon Emmanuel. 

Les pompiers, les policiers ont une prime de risque, les ARM, nada !" - Emmanuel, assistant de régulation médicale au SAMU27

Les grévistes demandent plus de moyens

Les 20 assistants de régulation médicale travaillent en flux tendu : "on est 3 ARM la journée, 3 la nuit et 4 à 5 le week-end" explique Emmanuel avant d'ajouter "je me suis vu certaines journées ne pas enlever le casque des oreilles pendant 12 heures". La CGT, à l'initiative de ce mouvement de grève, réclame la création de trois postes d'assistants de régulation médicales supplémentaires et des embauches massives, et que la prime des urgences promise par la ministre aux personnels paramédicaux soit aussi versée aux ARM. "Comme partout, on a des problèmes de recrutement" avance Jérôme Pineau, le secrétaire général de la CGT du CHI Eure-Seine. 

LE SMUR de Vernon est fermé aujourd'hui, il n'y aurait qu'un médecin aux urgences de Vernon" - Jérôme Pineau, CGT Santé

La direction de l’hôpital répond aux revendications

Le syndicaliste n'est pas peu satisfait d'annoncer que "la direction a accepté quasiment l'ensemble de nos revendications". La CGT demandait que "les postes informatiques ou les fauteuils où on passe 12 heures par jour soient adaptés", la direction va envoyer le service informatique de l'hôpital effectuer un diagnostic des besoins des ARM pour travailler correctement, mais la plus grande avancée, c'est le versement d'une prime aux assistants contractuels. Cette prime est versée aux personnels titulaires, mais pas aux contractuels. Le directeur du CHI Eure-Seine, Laurent Charbois s'est engagé à la verser à tous, sans conditions de statut, selon la CGT. Une initiative locale saluée par Jérôme Pineau "c'est pas le gouvernement qui fait ça, c'est notre directeur pour répondre aux difficultés de recrutement dans la fonction publique hospitalière"

39 SMUR sont en grève en France. Dans l'Eure, les grévistes ont décidé ce mercredi après-midi de suspendre leur mouvement, mais promettent de rejoindre la grève du 24 septembre sur le réforme des retraites si leurs revendications ne sont pas entendues d'ici là par leur ministre de tutelle. 

Choix de la station

France Bleu