Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les auteurs d'un vol à main armée interpellés par les gendarmes de l'Hérault

lundi 14 janvier 2019 à 18:09 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

Le week-end dernier, ils ont volé le sac à dos d'un jeune homme de 19 ans à Castelnau-le-Lez. Ils avaient menacé la victime avec un pistolet et une matraque. L'alerte donnée par un témoin de la scène a permis d'interpeller les trois auteurs.

Une matraque télescopique  ( photo d'illustration)
Une matraque télescopique ( photo d'illustration) © Maxppp -

Castelnau-le-Lez, France

Dans la nuit de vendredi à samedi (11 au 12 janvier), les gendarmes de Castelnau-le-Lez ont interpellé deux individus qui venaient de commettre un vol avec violence. Ils étaient en possession de cagoules et d'une matraque télescopique. La victime, un jeune homme de 19 ans, avait été suivie du tramway jusqu’à chez lui et il s’était vu menacé par trois hommes dont un l'avait braqué avec un pistolet et l’autre avec une matraque. Les agresseurs s’étaient alors enfuis avec son sac à dos contenant, entre autres, son téléphone, un ordinateur portable, et un casque audio sans fil. 

L’enquête a permis d’arrêter rapidement le troisième agresseur. A l’issue de leur garde à vue, les mis au cause ont été déférés samedi. Deux d’entre eux ont été placés sous contrôle judiciaire, le troisième a été incarcéré dans l’attente du jugement. Les objets volés ont pu être retrouvés et restitués à la victime. Les gendarmes remercient le témoin qui a donné l’alerte en composant le 17.