Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Plan prison : les avocats de Bayonne qualifient de "cosmétiques" les annonces de Macron

mercredi 7 mars 2018 à 10:34 Par Céline Arnal, France Bleu Pays Basque

Les mesures annoncées par Emmanuel Macron à Agen ne vont sûrement pas résoudre le problème de la surpopulation carcérale selon Teddy Vermote. L'avocat au barreau de Bayonne estime que la seule vraie solution, c’est plus de moyen. Il était l’invité de France Bleu Pays Basque ce mercredi.

Teddy Vermote, avocat au barreau de Bayonne
Teddy Vermote, avocat au barreau de Bayonne © Radio France - Bixente Vrignon

Pays Basque, France

Emmanuel Macron veut vider les prisons. Le chef de l’Etat a présenté ce mardi 6 mars 2018 sa refondation pénale : fin des peines de moins d'un mois, bracelets électroniques et/ou TIG pour les peines de moins d'un an et application de toutes les autres sans délai. Teddy Vermote, avocat au barreau de Bayonne déclare que "lutter contre la surpopulation carcérale est évidement louable mais ces mesures ne vont rien résoudre". Elles ne sont que « cosmétiques » même si, le futur bâtonnier veut donner le temps au gouvernement. 

"Cette réforme, dit-il, de toute façon, on n’en verra pas les fruits avant 5 ans car il y a déjà beaucoup trop de retard dans la gestion des peines. Les peines alternatives ne sont pas appliquées aujourd’hui."

Quelle solution à ce problème de la surpopulation carcérale ? 

La vraie difficulté est dans le manque de moyen mis à disposition de la justice explique encore l’avocat qui avance des chiffres : la France dépense 72 euros en moyenne par habitant par an pour la justice. C’est 146 euros en Allemagne. 

Nous n’avons pas les moyens de notre politique pénale et on n’a pas une justice à la hauteur de notre démocratie — Teddy Vermote, avocat 

« Ca patauge depuis 30 ans maintenant », déplore-t-il encore.  

Les avocats de Bayonne ont été mobilisés ces dernières semaines contre la réforme de la carte judiciaire. Le sort du tribunal de Bayonne n’est toujours fixé mais Teddy Vermote assurent que les robes noires restent très vigileantes et manifesteront encore si nécessaire. 

Retrouvez ici l'ITW en intégralité de Teddy Vermote

►►► Retrouvez le détail des mesures annoncées par Emmanuel Macron à Agen :