Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les avocats du barreau d'Avignon manifestent contre la réforme judiciaire

mardi 10 avril 2018 à 21:43 Par Adrien Serrière, France Bleu Vaucluse

Une quarantaine d'avocats du barreau d'Avignon a manifesté mardi contre la réforme judiciaire. Ils reprochent notamment au gouvernement de ne pas avoir été consultés.

40 à 50 avocats ont manifesté ce mardi.
40 à 50 avocats ont manifesté ce mardi. © Radio France - Adrien Serrière

Avignon, France

Du Palais des papes au Pont Saint-Bénézet, les avocats du barreau d'Avignon ont promené leurs robes dans les lieux "carte postale" de la ville. L'objectif était d'interpeller le grand public sur la réforme judiciaire : "Ils ne connaissent pas la réforme qui s'annonce donc c'est la raison pour laquelle on prend nos robes et notre courage, on descend dans la rue et on explique au gens que la justice est en danger", clame maître Djamila Mahi.

Vers une "déjudiciarisation massive" ?

La quarantaine de manifestants reprochent notamment à la réforme de supprimer des compétences à la Justice. En effet, le gouvernement souhaite que certains contentieux ne soit plus traités par les juges afin d'accélérer les procédures. Par exemple : les révisions de pensions alimentaires pourraient à l'avenir être soumises aux décisions du directeur de la Caf. Christiane Imbert-Gargiulo, bâtonnier du barreau d'Avignon, parle de "déjudiciarisation massive". 

Au-delà du fond de la réforme, qui sera présentée en Conseil des ministres le 18 avril, les avocats regrettent la forme puisqu'ils n'ont pas été consultés : "Nous sommes d'accord pour une réforme de la justice mais nous souhaitons y participer et que notre avis soit demandé", résume Christiane Imbert-Gargiulo. 

En signe de protestation, les avocats d'Avignon sont en grève ce mercredi. C'est la septième journée "justice morte" à Avignon depuis le mois de février.