Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les avocats du barreau de Béziers en grève manifestent ce lundi

lundi 13 novembre 2017 à 6:03 - Mis à jour le lundi 13 novembre 2017 à 16:03 Par Guillaume Roulland, France Bleu Hérault

Les avocats de Béziers (Hérault) sont en grève ce lundi. Une journée blanche pour protester contre les menaces qui pèsent sur le tribunal de grande instance de leur ville. Une centaine d'avocats étaient rassemblés devant la cité judiciaire.

une centaine d'avocats rassemblés devant la Cité Judiciaire de Béziers
une centaine d'avocats rassemblés devant la Cité Judiciaire de Béziers © Radio France - Gaëlle Schuller

34500 Béziers, France

Journée blanche chez les robes noires : les avocats de Béziers sont en grève ce lundi. Ils ont décidé d'une journée blanche pour protester contre les menaces qui pèsent sur le tribunal de grande instance de leur ville. Dix ans après la dernière réforme de la carte judiciaire qui n'avait pas valu que des amis à Rachida Dati, alors ministre de la Justice, Nicole Belloubet, l'actuelle Garde des sceaux, envisagerait une nouvelle réforme.

Cette réforme aurait pour conséquence la fermeture de certaines cours d'appel (dans la région, celle de Nîmes est particulièrement menacée), mais aussi de supprimer un grand nombre de tribunaux de grande instance.

Le modèle envisagé serait le suivant: un seul tribunal par département. Et dans l'Hérault, c'est celui de Béziers qui serait donc supprimé.

Il n'en fallait pas plus pour provoquer l'émoi des avocats biterrois qui ont donc décidé de ne pas plaider ce lundi. En accord avec les magistrats, ils ont demandé le renvoi de toutes les affaires. Un rassemblement a également eu lieu à 8h30 ce lundi matin, devant la cité judiciaire de Béziers.

"S'il faut aller sur Montpellier pour certaines affaires, où est l'égalité des justiciables ?"

C'est la bâtonnière de Béziers, maître Annie Auret, qui est à l'origine de cette journée blanche. Elle craint que ce projet de redécoupage judiciaire ne soit déjà très avancé car la commission des lois du Sénat s'est déjà prononcée en sa faveur. "Par ailleurs, à l'issue de la convention nationale des avocats il y a quinze jours, nous avons découvert qu'on ne parle plus de territoire géographique qui est notre zone d'exercice, mais de territoire virtuel. La cité judiciaire de Béziers a coûté 29 millions d'euros. Le site va t'-il devenir une coquille vide ?" , conclut la patronne des avocats biterrois.

Annie Auret, bâtonnière de l'ordre des avocats de Béziers craint que la décision ne soit déjà prise

Annie Auret, bâtonnière de l'ordre des avocats de Béziers explique le déroulement de cette journée blanche