Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Les avocats du barreau de Nantes appellent à une journée "justice morte" jeudi

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les avocats nantais se joignent à la protestation contre la réforme des retraites. Le barreau de Nantes appelle ce mardi à une journée "justice morte" jeudi 5 décembre.

Avocat en grève lors d'une journée justice morte à Nancy devant la cité judiciaire de Nancy. 22 novembre 2018.
Avocat en grève lors d'une journée justice morte à Nancy devant la cité judiciaire de Nancy. 22 novembre 2018. © Radio France - Thierry Colin

Nantes, France

Les avocats du barreau de Nantes répondent à l'appel lancé par le Conseil national des barreaux et la Conférence des bâtonniers : le 5 décembre sera une journée "justice morte".

Toutes les audiences reportées

Le conseil de l’Ordre du barreau de Nantes annonce ce mardi avoir décidé de "suspendre toute participation des avocats à quelque audience que ce soit en matière civile, pénale, commerciale, sociale, prudhommale et administrative" tout en précisant que "les avocats continueront toutefois à intervenir dans les procédures susceptibles de porter atteinte aux libertés" comme les comparutions immédiates.

L’accueil de la maison de l’avocat sera fermé au public et il ne sera pas répondu au cours de cette journée aux demandes de consultation gratuite.

La retraite minimum chuterait de 1 416 euros à environ 1 000

Les avocats s'étaient déjà mobilisés le 16 septembre dernier, c'est donc à nouveau le cas : ils dénoncent un démantèlement de leur régime autonome et notamment "l’augmentation du taux de cotisations de 14% à 28%".

"La réforme prévoit une diminution de la retraite minimum versée à chaque avocat, qui passerait de 1416€ à environ 1000€", annonce le barreau de Nantes dans un communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu