Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les avocats en grève obtiennent le report de l'ouverture du procès de la fusillade dans un lycée de Grasse

-
Par , France Bleu Azur

Le procès des deux accusés dans la fusillade au lycée Tocqueville de Grasse en mars 2017 devait débuter ce lundi après-midi. Les avocats en grève contre la réforme des retraites ont profité de cette audience médiatique pour se faire entendre et réclamer un report à mardi.

Le procès des deux accusés devait débuter lundi après-midi devant la cour d'assises des mineurs des Alpes-Maritimes
Le procès des deux accusés devait débuter lundi après-midi devant la cour d'assises des mineurs des Alpes-Maritimes © Radio France - Marion Chantreau

Le procès de la fusillade au lycée Tocqueville de Grasse devait s'ouvrir ce lundi après-midi devant la cour d'assises des mineurs à Nice. Les avocats des barreaux de Nice et de Grasse s'étaient déplacés en nombre pour manifester leur opposition à la réforme des retraites, ils voulaient profiter d'un procès médiatique pour se faire entendre explique l'un d'eux : "on profite d'un procès d'assises pour interpeller les pouvoirs publics". 

Ils sont toujours en grève et ont crié, banderoles à la main : " On est là, on est là, même si Belloubet ne veut pas, nous on est là !", "Non au 49.3", "Macron démission !" 

Après discussion avec les avocats et le président - le report de l'ouverture du procès d'une journée... Un procès devant la cour d'Assises des mineurs qui pourrait se tenir à  Huis-clos.

À son arrivée, l'avocat du principal accusé, Me Eric Dupond-Moretti, a échangé avec certains avocats en grève. Des échanges un peu musclés sur la question d'un report du procès. Eric Dupond-Moretti craignant une entrave à la justice. Son client, Killian B. avait 16 ans quand il a ouvert le feu dans son lycée le 16 mars 2017. Il est en détention provisoire depuis trois ans. Il doit être jugé pendant trois semaines devant la cour d'assises des mineurs avec son complice, qui avait lui 17 ans au moment des faits. 

Les avocats ont crié "Dupond solidaire ! Le renvoi, le renvoi !"

Après des discussions entre les bâtonniers de Nice, Grasse, les avocats de la défense, des parties civiles, et le président de la cour d'assises, il a été décidé de reporter l'ouverture du procès à ce mardi matin 9 heures

Eric Dupond-Moretti a finalement déclaré "ce n'est pas à notre profession de payer pour les autres retraités et cette réforme est scandaleuse". 

Le procès pourrait se tenir à huis-clos, car les accusés étaient mineurs au moment des faits. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess