Faits divers – Justice

Les braqueurs présumés de la bijouterie cannoise Unik devant les assises

Par David Di Giacomo, France Bleu Azur jeudi 16 avril 2015 à 6:00 Mis à jour le jeudi 16 avril 2015 à 20:12

Michel Unik dans sa bijouterie à Cannes La Bocca

Quatre accusés seront dans le box à partir de ce jeudi 16 avril devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes. Ils sont jugés pour le braquage d'une bijouterie de Cannes La Bocca en novembre 2011. L'un des braqueurs a tiré sur le bijoutier Thierry Unik et l'a tué d'une balle dans la tête.

Le procès des quatre braqueurs présumés de Thierry Unik s'ouvre ce jeudi matin devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes. Le 26 novembre 2011, le bijoutier de Cannes La Bocca, Thierry Unik, est tué d'une balle dans la tête par l'un des braqueurs de son magasin. Il avait alors 42 ans. Depuis, son frère jumeau Michel tient la bijouterie et attend avec impatience le procès.

Dans le box, quatre azuréens âgés de 25, 34, 40 et 44 ans comparaissent pour "vol avec violence ayant entraîné la mort " et "association de malfaiteurs en vue de commettre un vol en bande organisée ". Ils risquent la réclusion criminelle à perpétuité .

L'auteur du coup de feu, le Cannois StéphaneThouvenel (40 ans) explique avoir tiré accidentellement. Les braqueurs avaient pris la fuite à bord d'une moto et d'un scooter. Ils avaient dérobé pour environ 180 000 euros de bijoux . Ils seront interpellés deux mois plus tard par la police judiciaire de Nice. 

Ce jeudi matin, juste avant le début du procès, devant le palais de justice de Nice, un rassemblement contre l'oubli est organisé par plusieurs associations de commerçants des Alpes-Maritimes, en soutien au bijoutier tué.Le procès doit durer jusqu'au 24 avril.

Procès Unik (ENROBE) - e

À lire aussi : le procès des braqueurs de la bijouterie Unik (dossier)