Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les cambriolages à nouveau en hausse dans les Bouches du Rhône

-
Par , France Bleu Provence

Depuis le début de l'année, le nombre de cambriolages a augmenté de plus de 6 % dans les Bouches du Rhône. En cause : les manifestations de gilets jaunes qui accaparent les policiers.

La majorité des cambriolages ont lieu en plein jour
La majorité des cambriolages ont lieu en plein jour © Maxppp -

PACA, France

Sur les trois premiers mois de l'année, les vols à domicile avec effraction ont grimpé de 6,1 % par rapport au dernier trimestre de l'année 2018. "Ça a surtout flambé dans les secteurs d'Aix-en-Provence et d'Arles, explique le Colonel Benoit Ferrand, commandant du groupement de Gendarmerie des Bouches du Rhône.  Et ces dernières semaines, tout le département est touché." Cette hausse contraste nettement avec la tendance de l'an dernier dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur où le nombre de cambriolages avait reculé de 7,5 %.  

Des enquêtes très longues pour retrouver les cambrioleurs

Certains font le lien avec les manifestations des "gilets jaunes", qui mobilisent une part importante des forces de l'ordre. "On ne peut pas être partout, affirme Rudy Manna, secrétaire régional du syndicat de policier Alliance. Les enquêtes sur les cambriolages demandent beaucoup de temps. Il manque déjà 200 policiers à Marseille". Les forces de l'ordre n'auraient ainsi plus les moyens de lutter efficacement contre la délinquance. Au plus fort du mouvement des "gilets jaunes", plus de 80 000 policiers et gendarmes étaient mobilisés les samedis de manifestations.

Choix de la station

France Bleu