Faits divers – Justice

Les chiennes coincées dans une crevasse au Chambon-Feugerolles sont mortes

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu jeudi 26 janvier 2017 à 15:01

L'opération des pompiers lundi dernier dans un bois du Chambon-Feugerolles
L'opération des pompiers lundi dernier dans un bois du Chambon-Feugerolles - SDIS

L'histoire se termine mal pour les deux petites chiennes tombées dans une crevasse dans un bois du Chambon-Feugerolles. Après l'échec des pompiers lundi, le propriétaire et des volontaires avaient pourtant tout fait pour les sortir de là.

C'est un épilogue malheureux pour les deux chiennes, des Fox-terrier croisées avec des Jack Russel de 7 ans, tombées dans une crevasse au Chambon-Feugerolles le week-end dernier. Les pompiers avaient essayé de les sortir de là lundi après deux jours d'efforts de Stéphane, le propriétaire. Après leur échec, ce chasseur, habitant de Saint-Romain les Atheux, a continué d'essayer, avec le renfort de volontaires, des chasseurs venus de toute la région, une équipe de spéléologues d'Ardèche et des habitants des environs.

Finalement, dans la nuit de mercredi à jeudi, vers deux heures du matin, le cadavre d'une chienne a été sorti. L'autre animal ne donnant plus de signe de vie, les recherches ont cessé. C'est en tout cas ce que pensait Stéphane avant de recevoir un énième coup de téléphone de trois amis restés sur place pour tenter de sortir le second cadavre. En milieu d'après-midi, ils ont rapporté l'animal à son propriétaire (à droite sur la photo) soulagé.

Ils sont là déjà... je préfère les avoir enterrés chez moi que dans cette faille maudite. On a eu tellement de moments où on y croyait et puis on prenait une douche froide.

— Stéphane, le propriétaire des chiennes

Stéphane usé par les recherches et soulagé de pouvoir enterrer les deux chiennes

La fin est triste, mais l'histoire est belle

Stéphane et sa femme Brigitte ont vécu une semaine particulièrement stressante. Ce qui les a le plus touché, c'est la solidarité dont a fait preuve la quarantaine de personnes qui ont participé à l'opération sauvetage.

Chez Stéphane et Brigitte quand la seconde chienne a été retrouvée.