Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les cloches de Pierre Buffière devront se taire la nuit

-
Par , France Bleu Limousin
Pierre-Buffière, France

Le tribunal administratif de Limoges vient de donner satisfaction totale au gérant d'une auberge à Pierre-Buffière (Haute-Vienne). Le plaignant demandait que les cloches, situées en face de son hôtel, cessent de sonner entre 22 heures et 7 heures pour le sommeil de ses clients.

Les cloches de l'église de Pierre-Buffière devront certainement rester silencieuses à l'avenir
Les cloches de l'église de Pierre-Buffière devront certainement rester silencieuses à l'avenir © Radio France - Jérôme Edant

Les cloches de l'église de Pierre-Buffière, en Haute-Vienne, ne devraient plus sonner la nuit. C'est en tout cas le sens que prend la décision du tribunal administratif de Limoges qui vient de donner satisfaction totale à la demande de Philippe Frugier. Ce dernier possède un hôtel juste à côté de l'église et ses clients, souvent des touristes étrangers, se plaignaient régulièrement de ne pas pouvoir dormir à cause des cloches. "Elles sonnent toutes les demi-heures, une fois pour marquer la demi-heure et deux fois pour l'heure, à minuit ça fait donc douze fois deux coups... On peut comprendre que des personnes qui n'y sont pas habituées ne puissent pas dormir" explique le gérant.

Le plaignant assure que sa démarche se voulait conciliante : "Nous avons demandé l'arrêt des cloches à partir de 22 heures pour respecter le sommeil des clients et la reprise à 7 heures pour que la tradition de l'angelus puisse perdurer dans notre charmant petit village." Les discussions avec le maire ont débuté il y a six ans mais ce dernier s'y opposait pour des raisons de tradition. L'avocat de la commune, Stéphane Chagnaud, ainsi que quelques habitants regrettaient d'ailleurs de voir cette tradition de la commune menacée pour des "touristes de passage".

Les cloches se tairont donc désormais entre 22 heures et 7 heures du matin, à moins que la mairie ne fasse appel de la décision du tribunal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess