Faits divers – Justice

Les commerçants creusois, cible de sociétés peu scrupuleuses

Par Olivier Estran, France Bleu Creuse mardi 31 janvier 2017 à 20:38

Des commerçants de Bourganeuf sont demarchés régulierement pour des "études" par téléphone
Des commerçants de Bourganeuf sont demarchés régulierement pour des "études" par téléphone © Radio France - Olivier Estran

708 euros l'entretien téléphonique ! Ça fait cher, et c'est la mésaventure survenue à un buraliste de Bourganeuf. Il a été démarché par une société parisienne qui lui a vendu un diagnostic -à distance- de l'accessibilité de son établissement aux personnes handicapées.

Les commerçants creusois sont nombreux en ce moment à recevoir des coups de fil de sociétés, souvent basée en région Parisienne.

Elles tentent de leur vendre un diagnostic, une simple étude par téléphone, sur la mise aux normes de leur établissement pour l’accès des personnes handicapées. Ceux qui cèdent finissent par le payer très cher.

Le type me dit "faut vous mettre aux normes !" J'ai craqué et je lui ai confié mon numéro de carte Bleue", Franck buraliste à Bourganeuf

Ces sociétés, profitent de l'obligation de mise aux normes pour les commerçants, et font planer la menace de contrôles avec une amende très chère, 15 mille euros, si on ne répond pas à leur demande d'étude.

Leur pratique c'est du marketing de la terreur", Philippe Daly, directeur de la CCI de la Creuse

Olivier Estran a rencontré à Bourganeuf des commerçants démarchés par ces sociétés:

Témoignages de commerçants amers et en colère

Seules la CCI de la Creuse ou la Préfecture sont habilitées à dispenser ce genre de conseils. Sachez que le questionnaire sur la mise aux normes des commerces, vendu très cher par ces sociétés, est disponible gratuitement sur le site de la CCI de la Creuse.

José Soulier , président de la Fédération des commerçants de Bourganeuf reçoit régulièrement ce type d'appel et met ses adhérents en garde:

José Soulier, président des commerçants de Bourganeuf est trés remonté contre ces démarcheurs.