Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les commerçants du théâtre du Châtelet veulent supprimer la bâche de publicité qui les empêche de travailler

mardi 13 février 2018 à 3:04 Par Nathalie Doménégo, France Bleu Paris et France Bleu

Les commerçants du théâtre du Châtelet ont décidé de mener une action en justice afin de faire disparaître les bâches publicitaires qui encerclent le site et par la même occasion masquent leurs commerces.

Les façades du théâtre du Châtelet recouvertes de la bâche publicitaire
Les façades du théâtre du Châtelet recouvertes de la bâche publicitaire © Radio France - Nathalie Doménégo

Théâtre du Châtelet ; Place du Châtelet ; Paris

Impossible de ne pas voir ces immenses bâches publicitaires qui recouvrent les façades du théâtre du Châtelet, actuellement en travaux. Mais depuis l'installation des échafaudages, les commerçants accusent une sérieuse baisse d'activité. Insérés dans l'enceinte du théâtre, tout en ayant pignon sur rue, ils ont crée une association il y a quelques mois afin de mener une action en justice.  L'audience doit avoir lieu ce mardi après-midi en référé, au tribunal administratif de Paris. 

Les commerçants demandent la suppression de l'échafaudage, car depuis le début du chantier, en septembre 2017, ils n'ont jamais vu un seul ouvrier travailler sur la façade et soupçonnent la structure de ne servir que de support publicitaire. 

Ils se disent d'autant plus amers qu'ils n'ont jamais pu faire part de leurs griefs auprès de la mairie de Paris, propriétaire du théâtre et à l'origine de la convention passée avec JC Decaux. Bien que sollicitées à plusieurs reprises, ni Anne Hidalgo, ni Olivia Polski, adjointe en charge du commerce, ne leur ont répondu, regrettent-ils.

Cette convention doit rapporter 2, 7 millions d'euros et financer une partie des travaux.

Les commerçants accusent une perte de -30 à -40% de chiffre d'affaire

Depuis le début des travaux, en septembre 2017, qu'ils soient bistrotiers, restaurateurs, marchands de souvenir ou fleuristes, tous accusent une perte de leur chiffre d'affaire de plus d'un 1/3. L'un d'eux se dit même en faillite et n'a d'autre choix que de vendre. Mais son commerce a perdu 1/4 de sa valeur à cause des travaux, dit-il.

Dans l'angle place du Châtelet/quai de la Mégisserie, le bistrot "Bords de Seine" fait lui aussi grise mine : le gérant est inquiet, car sa salle au premier étage est toujours vide, désormais. Et pour cause : les fenêtres qui donnent habituellement sur la Seine et la Conciergerie sont condamnées et offrent désormais une vue sur les structures métalliques des échafaudages et sur la bâche.

A l'intérieur du bistrot Bords de Seine, les salons du 1er étage ne donnent plus sur la Seine mais sur une bâche blanche - Radio France
A l'intérieur du bistrot Bords de Seine, les salons du 1er étage ne donnent plus sur la Seine mais sur une bâche blanche © Radio France - Nathalie Doménégo

Reportage de Nathalie Doménégo auprès des commerçants dépités de voir leur activité commercial en perte de vitesse depuis que la bâche publicitaire a été posée

Le théâtre du Châtelet quai de la Mégisserie - Radio France
Le théâtre du Châtelet quai de la Mégisserie © Radio France - Nathalie Doménégo

Selon Philippe Meilhac, avocat de l'association des commerçants du théâtre du Châtelet, les échafaudages n'ont d'autres utilités que de servir de support publicitaire