Faits divers – Justice

Conductrice giflée : les conducteurs de bus TAC débrayent à Charleville-Mézières

Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne mardi 6 septembre 2016 à 16:41

Bus
Bus © Radio France - Alexandre Blanc

Ce mardi matin vers 10h30, une conductrice de la ligne 4 s'est faite gifler par une cliente énervée à la zone commerciale de la Croisette. La trentaine de bus du réseau TAC de Charleville-Mézières sont à l'arrêt depuis ce mardi midi.

Dans un bus de la ligne 4, la plus fréquentée, une passagère s'énerve ce mardi matin près du terminus du Centre Commercial La Croisette. La conductrice ne lui aurait pas ouvert la porte. Alors, elle lui assène une gifle par-derrière.

Une heure et demie plus tard, la trentaine de bus du réseau TAC en circulation rentrent au dépôt. Les conducteurs débrayent. Ils ne reprendront le travail qu'après avoir rencontré la directrice. En déplacement à Paris, elle devrait venir sur le site carolomacérien dès ce soir. D'ici là, seuls les bus scolaires ont été libérés afin d'assurer les ramassages.

Si les insultes sont fréquentes, les agressions physiques sont plus exceptionnelles. Voilà six mois, un précédent mouvement s'était déclenché après des menaces visant une autre conductrice. Une cliente l'avait alors prise en photo en promettant que sa famille la retrouverait.

Les conducteurs réclament la création de postes de contrôleurs à part entière. Jusqu'à présent, les contrôles sont effectués sporadiquement par des agents qui assument d'autres missions.

Partager sur :