Faits divers – Justice

Les conseils d'un spécialiste rennais contre les cyberattaques

Par Eric Bouvet, France Bleu Armorique jeudi 29 juin 2017 à 10:26

4 solutions : Mise à jour, sauvegarde, antivirus et vigilance
4 solutions : Mise à jour, sauvegarde, antivirus et vigilance © Maxppp - Alexandre Marchi

Une vaste cyberattaque frappe depuis mardi des entreprises et des structures publiques dans le monde entier. Si elle touche surtout les entreprises, les particuliers doivent, eux aussi, se protéger, notamment contre le fishing.

La faute à la NSA

Si cette cyberattaque rappelle celle de mai dernier (WannaCry), elle frappe surtout les entreprises et structures publiques du monde entier.

La faute revient en grande partie à la NSA (la puissante Agence de Sécurité Nationale américaine), selon Régis Le Guennec, créateur de l'agence web MBA Multimédia à Rennes.

Régis Le Guennec, créateur de l'agence rennaise MBA Multimédia

Payer, c'est faire fonctionner cette mafia

Avec ce nouveau virus Petya de type rançongiciel, plus complexe et puissant que WannaCry, l'ordinateur refuse de démarrer et la page d'accueil de Windows est remplacée par un écran demandant de payer 300 dollars pour déverouiller l'ordinateur.

"Payer c'est faire fonctionner cette mafia et rémunérer les pirates" selon régis Le Guennec. Et donc leur donner plus de moyens pour les prochaines fois.

Mise à jour, sauvegarde et antivirus

En mai, "Wannacry", avait affecté des centaines de milliers d'ordinateurs dans le monde entier, notamment des usines de Renault. Cette fois, Saint-Gobain, la MAIF, Auchan et la SNCF indiquent avoir été touchées.

Régis Le Guennec préconise quatre conseils pour éviter d'être touché :

- Mettre à jour son système d'exploitation et ses programmes, car le virus touche plus facilement des entreprises fonctionnant avec de vieux Windows type XP.

- Sauvegarder régulièrement ses données sur un disque ou un serveur externe et les déconnecter d'une liaison internet, pour rétablir ces données en cas de piratage.

- Utiliser un bon antivirus.

- Ne pas ouvrir de fichiers inconnus envoyés en pièces jointes et qui peuvent abriter un virus.