Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

67 personnes verbalisées en Charente, elles n'avaient pas respecté le couvre feu

-
Par , France Bleu La Rochelle

Jean Castex avait annoncé vendredi soir une mobilisation des policiers et gendarmes pour contrôler le respect du couvre-feu. Une opération de grande ampleur a eu lieu dès ce samedi soir, en Charente. 67 personnes ont été verbalisées dès 18 heures.

Pas de tolérance, les infractions au couvre feu ont été verbalisées dès 18h
Pas de tolérance, les infractions au couvre feu ont été verbalisées dès 18h © Maxppp - Lionel Vadam

Les gendarmes ont appliqué à la lettre samedi soir en Charente les recommandations du Premier Ministre Jean Castex. Ils ont contrôlé dès 18h tous ceux qui circulaient pendant le couvre feu, et les PV sont tombés, à l'heure fatidique. 67 personnes ont été verbalisées dans tout le département et devront acquiter une amende de 135€. Les compagnies d'Angoulème, de Cognac, de Confolens et les motard de la gendarmerie étaient mobilisés pour cette opération "coup de poing" lancée 24 heures après que Jean Castex ait annoncé le renforcement des contrôles : "Les dérives de quelques-uns ne sauraient ruiner les efforts de tous. Une consigne de particulière fermeté sera donc appliquée pour ceux qui fraudent les règles en vigueur". 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Certains ont tendance à s'administrer une auto tolérance d'une demi heure, voire trois quart d'heure - Commandant Debacq, compagnie de gendarmerie d'Angoulème 

En Charente, cette fermeté a surpris les personnes verbalisées, surtout pour des retards de cinq ou dix minutes. "Il n'y a pas de tolérance" confirme le Commandant Debacq de la compagnie d'Angoulème, "l'objectif est d'éviter un reconfinement". Il constate que "certains ont tendance à s'administrer une auto-tolérance d'une demi heure, voire trois quart d'heure". Ils plaident avoir été empêchés d'arriver à temps à cause de ralentissement sur la rocade, expliquent n'avoir pas vu l'heure passer, mais les gendarmes sont inflexibles. Il faut "anticiper, partir plus tôt, calculer un temps de retour" conseille le Commandant Debacq. Samedi, un automobiliste Rochelais a été verbalisé à 18h à Chasseneuil en Charente il n'avait pas pensé que ses courses lui prendraient autant de temps.

Les gendarmes préviennent que ces contrôles sporadiques vont continuer, certaines fois sur des zones ciblées, d'autres fois sur tout le département. La police nationale est également engagée dans cette opération de fermeté. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess