Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les détenues de la prison de Perpignan cachent-elles des objets dans leur vagin ?

-
Par , France Bleu Roussillon

Les surveillants de la prison de Perpignan en sont convaincus : les femmes détenues ont trouvé une très bonne cachette : elles dissimulent désormais toutes sortes d'objets dans leur vagin. Les fouilles y sont bien évidemment interdites.

Prison de Perpignan
Prison de Perpignan © Maxppp

Un téléphone portable, deux chargeurs et 12 grammes de cannabis, c'est le bilan de la fouille organisée mercredi dans le quartier des femmes à la prison de Perpignan. Un butin bien médiocre et qui ne reflète sans doute pas la réalité de ce qui se cache dans les cellules.

Les surveillants de prison en sont convaincus : les femmes dissimulent de plus en plus souvent des objets en tout genre dans leur vagin , un endroit où il est bien entendu interdit de fouiller. Seul un médecin peut prescrire une radio ou un scanner pour vérifier .

"Tant que c'est un téléphone, c'est pas grave, mais demain, elles vont cacher des armes !" (Frédéric Jenot, syndicat FO Pénitentiaire)

Frédéric Jenot du syndicat FO Pénitentiaire a eu un exemple récent : "Début octobre, nous avons amené une femme en visio-conférence et en passant sous le portique à métaux, la détenue a sonné. On a fouillé, mais on a rien trouvé. Mais nous avons un matériel manuel qui nous permet de détecter les métaux et en passant au niveau de l'entrejambe, ça a sonné, donc on se doute bien que quelque chose est caché à cet endroit. "

"Nous n'avons évidemment pas le droit de fouiller davantage , poursuit-il. Tant que c'est un téléphone portable qui est caché, c'est pas très grave, mais un jour ce seront des armes ! On va donc demander à ce que dès que ça sonne, il y ait une équipe détachée qui conduise la détenue à l'hôpital pour procéder à une radio ou une échographie car on ne peut pas fermer les yeux la dessus."

Fouilles prison femmes

  • Prison
Choix de la station

À venir dansDanssecondess