Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les deux évadés de la prison de Colmar interpellés à Roubaix

mardi 31 juillet 2018 à 18:42 - Mis à jour le mardi 31 juillet 2018 à 20:21 Par Blandine Costentin, Hélène Fromenty et Lucas Valdenaire, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Nord et France Bleu

Les deux hommes qui s'étaient évadés dans la nuit de dimanche à lundi de la prison de Colmar ont été repris. Ils ont été arrêtés ce mardi après-midi par la PJ de Lille à Roubaix. Une enquête est ouverte sur les conditions de cette évasion.

La maison d'arrêt de Colmar.
La maison d'arrêt de Colmar. © Maxppp - Dom Poirier

Colmar, France

La fin d'une courte cavale pour les deux évadés de la prison de Colmar. Les deux hommes de 27 et 38 ans ont été arrêtés à Roubaix à 17h30 ce mardi, par la police judiciaire de Lille, selon une information de franceinfo. Ils s'étaient enfui de la maison d’arrêt alsacienne dans la nuit de dimanche à lundi, dans des conditions plutôt rocambolesques : par le toit, après avoir creusé le plafond depuis les toilettes de leur cellule, avant de descendre au sol avec des draps. Ces individus ont été condamnés en 2018 à Mulhouse pour des vols en réunion à des peines supérieures à cinq ans.

Intervention "en douceur"

C'est dans une maison du quartier du Pile, une zone de Roubaix classée prioritaire que les deux hommes ont été interpellés. Ils n'étaient pas armés et l'intervention "en douceur", "sans violence" raconte Romuald Muller, le directeur interrégional de la police judiciaire de Lille. L'un deux a quand même tenté de s'échapper par les toits, mais il a rapidement été rattrapé par un homme de la BRI. 

Les enquêteurs d'Alsace et du Nord ont mis leur travail en commun pour repérer les deux hommes.  Lundi matin, la police judiciaire de Mulhouse découvre qu'ils ont des contacts et d'éventuels points de chute dans la métropole lilloise. Avec leurs collègues nordistes, ils accentuent les recherches et lancent des opérations de surveillance sur le terrain, notamment cette maison roubaisienne où l'arrestation a eu lieu. 

L'habitation a été perquisitionnée et quatre personnes ont été placées en garde à vue : les deux détenus ainsi que la locataire du logement, qui est la sœur de l'un d'eux et un homme d'une soixantaine d'année, qui serait le père d'un des fugitifs. Ce dernier leur aurait servi de chauffeur entre Colmar et Roubaix.

Une enquête pour comprendre pourquoi une alarme ne s'est pas déclenchée

Une enquête administrative ouverte lundi, confiée à l’inspection générale de la justice, devra notamment déterminer pourquoi l’alarme de sécurité périmétrique, l’équivalent d’un détecteur de mouvement, n’a pas fonctionné, lors de cette évasion. Les prisonniers ont-ils réussi à la désactiver ? S’agit-il d’un dysfonctionnement technique ou y a t-il eu complicité à l’intérieur de la prison ? L’Inspection générale de la justice doit rendre un rapport d’ici deux semaines.  

Il y a actuellement à la maison d’arrêt de Colmar 166 détenus sur 120 places, soit un taux d’occupation de 138%. Considérée comme vétuste, la maison d’arrêt de Colmar doit fermer pour être remplacée à terme, en 2021, par un nouvel établissement pénitentiaire à Lutterbach, près de Mulhouse. En 2013, trois détenus s'étaient fait la belle eux aussi en passant par les toits.