Faits divers – Justice

Les deux proches de Rachid Kassim bientôt mis en examen

Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Besançon, France Bleu Bourgogne, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 20 septembre 2016 à 14:09

Le palais du justice de Paris.
Le palais du justice de Paris. © Maxppp -

Les deux hommes arrêtés vendredi à Mably, près de Roanne, et à Dôle, dans le Jura, ont été déférés ce mardi pour être présentés à un juge. Tous deux ont été en contact avec le djihadiste de Daesh Rachid Kassim, originaire de Roanne, avant son départ pour la zone irako-syrienne.

Après quatre jours de garde à vue, et au lendemain de leur transfert dans les locaux de la sous-direction antiterroriste, les deux hommes arrêtés vendredi à Mably, près de Roanne, et à Dôle, dans le Jura, ont été déférés ce mardi au parquet de Paris, selon les informations recueillies par nos confrères de France Info.

Âgés de 29 ans (pour le Ligérien) et de 39 ans (pour celui arrêté à Dôle), ils fréquentaient Kassim quand celui-ci était en France. Ils sont restés en contact avec lui, via la messagerie cryptée Telegram, après son départ signalé en mai 2015. Le parquet de Paris a requis leur placement en détention provisoire.

Ce propagandiste du groupe Etat Islamique, âgé de 29 ans, se trouverait depuis mai 2015 en Irak ou en Syrie, et est suspecté d'avoir orchestré à distance plusieurs attentats, notamment celui de Magnanville, près de Paris, qui avait coûté la vie à un couple de policiers, et celui de Saint-Etienne-du-Rouvray, où un prêtre avait été assassiné en plein office.

Des contacts via la messagerie cryptée Telegram

Considéré comme particulièrement dangereux, Rachid Kassim serait également à l'origine d'un projet d'attentat à Paris : une voiture avait retrouvée chargée de bonbonnes de gaz près de la Cathédrale Notre-Dame. Il aurait également plusieurs fois appelé au meurtre via Telegram.

C'est précisément par le biais de ce service de messagerie cryptée que les deux hommes interpellés vendredi auraient eu des contacts avec lui. Tous trois se connaîtraient bien, puisqu'ils se seraient livrés ces dernières années à des activités de propagande et de recrutement dans la région de Roanne.

Partager sur :