Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les deux offres de reprise pour Orchestra jugées insuffisantes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault

Le tribunal de commerce de Montpellier a jugé ce jeudi que les deux offres de reprise pour Orchestra sont insuffisantes. Nouvelle audience le 16 juin. Le spécialiste des vêtements pour enfants et de la puériculture emploie 2.900 personnes au total.

La nouvelle audience pour les reprise d'Orchestra est fixée au 16 juin
La nouvelle audience pour les reprise d'Orchestra est fixée au 16 juin © Maxppp - Michael Esdourrubailh

Le tribunal de commerce de Montpellier a jugé ce jeudi que les deux offres de reprises qui lui avaient été soumises sont insuffisantes. Une nouvelle audience est fixée le 16 juin

D'ici là, Pierre Mestre le président-fondateur de l'entreprise et le groupe saoudien Al Othaim, actionnaire minoritaire (4%) jusqu'ici soutenu par les salariés, vont devoir revoir leur copie

Pas de commentaire, on continue à travailler (Al Othaim) 

La décision rendue satisfait l'avocat du CSE, qui avait relevé des "irrégularités" de procédure et déposé deux requêtes pour faire annuler l'audience en visioconférence du 26 mai, dans le but de rouvrir les débats. "Cela permet des axes d'amélioration sur les deux offres. Nous n'avons pas d'a priori, nous attendons qu'elles arrivent" a brièvement réagi Me Ralph Blindauer.

Basé à Saint-Aunés, Orchestra, spécialiste des vêtements pour enfants et de la puériculture, est en redressement judiciaire depuis le 29 avril 2020. L'entreprise emploie 2.900 personnes et compte 300 boutiques environ à travers le monde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu