Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les douanes offrent dix statuettes d'ivoire au Musée Vert du Mans

jeudi 7 août 2014 à 15:00 France Bleu Maine

Ces objets, saisis en début d'année en Loire-Atlantique et en Sarthe, ont été introduits illégalement en France. Ils seront remis mardi 12 août au musée d'histoire naturelle manceau, dont ils viendront enrichir les collections.

Ces 10 statuettes d'ivoire vont être remises au musée Vert du Mans
Ces 10 statuettes d'ivoire vont être remises au musée Vert du Mans © DR

Depuis 1989, le commerce de l'ivoire est strictement encadré et le transport de pièces anciennes très réglementé. Malgré tout, le trafic d'ivoire continue, partout dans le monde, et certaines pièces se négocient plusieurs milliers d'euros. Les objets qui seront légués le 12 août au Musée Vert du Mans proviennent de deux saisies différentes, opérées par les douanes de Saint-Nazaire et du Mans .

Neuf pièces en formes de fruits (pomme, ananas, mangue...), d'environ 200 grammes chacune, ont ainsi été découvertes en février 2014 sur le port de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, dans le container d'un particulier. Elles arrivaient d'Afrique.

De l'ivoire dans le coffre de la voiture

La deuxième saisie a eu lieu en mai 2014, au péage Le Mans Nord. Dans le coffre d'une automobiliste, les douaniers trouvent trois statuettes, dont un globe sculpté sur pied de 20 centimètres . La femme dit qu'elle vient vendre ces objets à la grande brocante qui se tient au Mans le lendemain ; sauf qu'elle ne détient aucun des certificats obligatoires.

Pour cette dernière saisie, le directeur du Musée Vert a été sollicité à titre d'expert . Une fois l'enquête bouclée, les douanes lui ont donc proposé l'ensemble pour enrichir les collections du musée du Mans. Nicolas Morel a choisi 10 pièces sur les 13. Les trois autres seront donc détruites, parmi lesquelles une défense d'éléphant transformée en lampe.