Infos

A Roissy, les douanes saisissent des biens culturels probablement pillés en Syrie

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région et France Bleu mardi 20 septembre 2016 à 15:37

Un des deux bas reliefs saisis par les douanes à Roissy
Un des deux bas reliefs saisis par les douanes à Roissy © Radio France - Rémi Brancato

Les douanes ont annoncé ce mardi avoir saisi, en mars dernier, deux bas reliefs en marbre d'une valeur de 250 000 euros et provenant vraisemblablement de pillages archéologiques en Syrie. Cette saisie est "une première pour l'Union européenne".

Le 10 mars dernier, les douaniers de l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle ont réalisé une saisie exceptionnelle. Alertés par "le poids (...) l'expéditeur et le destinataire" d'un colis déclaré comme contenant "des pièces d'ornement de jardins", les agents ont procédé au contrôle et découvert deux bas reliefs en marbre. L'avion arrivait du Liban et la marchandise transportée était destinée à la Thaïlande.

Des experts du Musée du Louvre ont délivré des informations concernant ces pièces. Il s'agit de bas reliefs datant du 14ème ou du 16ème siècle qui "protégeaient le chœur des églises" selon le responsable de la cellule de ciblage fret des douanes à Roissy. Les experts estiment par ailleurs que les pièces sont "en provenance de la zone de la vallée de l’Euphrate, donc on peut considérer que ce sont des pièces qui peuvent provenir de Syrie" ajoute-t-il, précisant qu'une "enquête est en cours" pour en définir plus précisément la provenance.

Une première dans l'Union européenne

"C'est la première saisie de ce type dans l'Union européenne" ajoute le responsable de la cellule de ciblage fret, dotée d'un dispositif "ICS". Entré en vigueur le 1er janvier 2011, le dispositif européen ICS (Import Control System) impose aux transporteurs de transmettre au premier point d'entrée dans l'Union européenne et par voie électronique une "déclaration sommaire d'entrée" qui définit brièvement le contenu du fret avant son arrivée sur le territoire. Ainsi, la douane peut décider ou non d'effectuer un contrôle sur la base de ces renseignements et de facteurs de risque. L'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle était en 2015 le 2ème aéroport européen pour le fret, après Francfort, avec 2 millions de tonnes traitées chaque année.

La douane est notamment chargée de surveiller les flux illicites de biens culturels, notamment en provenance du Moyen Orient, de Syrie ou d'Irak. "On sait qu'il y a un trafic important au niveau de cette zone de conflit avec notamment un financement d'entités qui profitent du pillage de zones a risques pour s'enrichir" ajoute le responsable de la cellule de ciblage fret des douanes. En 2015, des djihadistes de l’organisation terroriste Etat islamique s'étaient notamment mis en scène dans des scènes de pillage et de saccage d'antiquités et de musées en Syrie et en Irak.

Partager sur :