Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les douaniers de Rouen saisissent plus de 32 kilos d'héroïne dans l'Eure

jeudi 25 octobre 2018 à 17:32 Par Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Armorique et France Bleu

Les douanes ont saisi 32 kilos d'héroïne à la barrière de péage de Beuzeville sur l'A13, le 10 octobre dernier. La drogue se trouvait dans une valise, dans le coffre d'une voiture. Elle était destinée au marché breton. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Rennes.

Les douanniers ont trouvé la drogue dans une valise dans le coffre de la voiture
Les douanniers ont trouvé la drogue dans une valise dans le coffre de la voiture - Douanes de Rouen

Le 10 octobre dernier, les agents des douanes de Rouen arrêtent une voiture immatriculée en France à la barrière de péage de Beuzeville dans l'Eure, lors d'un contrôle de routine sur l'A13. 

Le conducteur du véhicule, plutôt nerveux, est invité par les douaniers à se garer sur l'aire de contrôle, mais il tente par deux fois de forcer le barrage, obligeant les agents à jeter des herses au sol pour crever les pneus et stopper la voiture. 

Dans le coffre du véhicule, les douaniers découvrent une valise bourrée de sachets en plastique remplis d'une substance brunâtre. Au total, 32 kilos d'héroïne dont la valeur à la revente au détail est estimée à 1,3 millions d'euros. 

La marchandise en provenance de Belgique ou des Pays-Bas était apparemment destinée au marché breton. L'enquête se poursuit d'ailleurs sous la responsabilité d'un juge d'instruction de Rennes et confiée à la police judiciaire de Rennes. 

Une belle saisie pour les brigades de Rouen, Evreux et Dieppe.