Faits divers – Justice

Les Eaux-Bonnes : de l'hôtel des princes à la bulle des thermes, quel avenir pour la commune ?

Par Marie-Line Napias, France Bleu Béarn jeudi 22 septembre 2016 à 6:00

Les Eaux-bonnes du passé vers l'avenir
Les Eaux-bonnes du passé vers l'avenir © Radio France - Marie- line Napias

L'un des joyaux architecturaux de la commune des Eaux-Bonnes est vendu aux enchères ce jeudi 22 septembre. Il s'agit de l'hôtel des princes. La commune, qui a investi pour rénover les thermes, n'a plus les moyens de le racheter. Ce pari sur le futur sera-t-il payant ?

La commune des Eaux-bonnes, à l'époque de sa grandeur

L'hôtel des princes est vendu aux enchères aujourd'hui à Paris. Sa cliente la plus prestigieuse reste l'impératrice Eugénie. Son visage est gravé sur le pommeau de la rampe de l'escalier monumental. Un des rares vestiges qui ait résisté à l'abandon et au pillage de ce bâtiment. La commune l'avait vendu à un promoteur qui devait le revendre en appartements. L'affaire a fait long feu, c'était une escroquerie. Aujourd'hui le mandataire vend l'hôtel. La mise à prix est de 20 000 euros, on pourra descendre jusqu'à 10 000 euros. D'éventuels clients étrangers se sont manifestés. L’hôtel a été classé monument historique le 28 novembre 2002, il est l'un des rares bâtiments de l'époque Napoléon III classé.

L'architecte des bâtiments de France, René Colonel, estime que ce classement est plutôt une opportunité pour l'acquéreur, même s'il lui impose de mener des travaux sous la surveillance des bâtiments de France.  Et surtout il est optimiste sur les travaux à réaliser.

L'architecte des bâtiments de France optimiste sur l'avenir de l'hôtel des princes

"C'est une grosse boite avec des planchers, un escalier qui distribue les niveaux",  raconte René Colonel. "Il n'y a pas de problème structurel majeur. Les fondations sont en bon état, la façade l'est, la couverture plus ou moins. On va dire qu'il ne faut pas démolir, faire des travaux corrects, c'est à dire pas de tôle sur le toit, sauvegarder le grand escalier, il n 'y a pas de restauration énorme. Dans les chambres on pourra faire des appartements un peu comme on veut. Il y a des aides de l’État : 10% du montant des travaux. Les propriétaires pourront défiscaliser à hauteur de 50% du montant des travaux. Tout le monde est prêt à ce que ce bel édifice retrouve une vie".

Les Eaux-bonnes, commune sur le déclin ?

Si l'hôtel des princes est le joyau emblématique de la commune des Eaux-Bonnes, d'autres bâtisses sont également remarquables, mais il faut bien reconnaître qu'il y a de nombreux panneaux "A vendre".

L'un des immeubles à vendre aux Eaux-bonnes - Radio France
L'un des immeubles à vendre aux Eaux-bonnes © Radio France - Marie- line Napias

Un autre bel exemple de l'architecture des Eaux-bonnes - Radio France
Un autre bel exemple de l'architecture des Eaux-bonnes © Radio France - Marie- line Napias

Un autre exemple d'immeuble abandonné, l'ancien relai d'Ossau, une résidence de tourisme. - Radio France
Un autre exemple d'immeuble abandonné, l'ancien relai d'Ossau, une résidence de tourisme. © Radio France - Marie- line Napias

Un autre exemple de promotion immobilière qui a fait long feu, le relais d'Ossau, une ancienne résidence de tourisme aujourd'hui à l'abandon, livrée au pillage et parfois squattée.

L'essentiel de la fréquentation de la station se sont les curistes. Après une année de fermeture pour travaux, les curistes sont revenus, mais ils regrettent le manque d'animation et de commerces. Les commerçants, eux, croient beaucoup aux thermes qui devraient attirer du monde.

Les Eaux-bonnes, commune sur le déclin ou sur la voie du renouveau ? ce qu'en pensent curistes et commerçants

La commune a perdu de nombreux commerces - Radio France
La commune a perdu de nombreux commerces © Radio France - Marie- line Napias

Sous les arcades, un magasin de souvenirs, un restaurant, une boutique vide et un magasin occupé par les artisans d'art du secteur. Il y a aussi plus loin, une supérette qui n'ouvre que le matin. S'y ajoutent deux hôtels restaurants et des résidences de tourisme où les curistes louent des appartements.

Le joli magasin des artisans d'art de la vallée d'Ossau - Radio France
Le joli magasin des artisans d'art de la vallée d'Ossau © Radio France - Marie- line Napias

Les Eaux-bonnes, une commune qui se réveille

Les habitants et les commerçants croient beaucoup aux thermes rénovés. Les thermes appartiennent à la commune, ils sont gérés par le groupe Valvital. Tout le monde a cru au projet de l'architecte Toulousain Luc Demolomble. Pour attirer du monde aux Eaux-bonnes, il fallait une réalisation spectaculaire, c'est la bulle transparente qui enserre une piscine suspendue pour la remise en forme. Il y a eu des problèmes techniques qui ont retardé le chantier, puis l'ouverture de l'espace forme. Aujourd'hui le résultat est un peu décevant.

La bulle "fripée" des thermes  - Radio France
La bulle "fripée" des thermes © Radio France - marie-line napias

La plupart des curistes et des visiteurs sont un peu surpris par l'aspect de la bulle.

La bulle "fripée"

Fripée, on dirait que c'est pas fini. Moi je croyais que ce serait des vitres, lisses. Elle me plaît pas du tout. Quand la bulle sera finie ce sera bien. Cette chose en plastique ça me gêne. On voit bien qu'il y un film par-dessus qui pourrait être enlevé, peut-être ?

Heureusement, les thermes eux-mêmes plaisent aux curistes.

Les curistes satisfaits des thermes

Si l'hôtel des Princes trouve ce jeudi,  un acquéreur motivé à le réhabiliter ce serait bien sûr un excellent signal pour la commune.

Partager sur :